En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Mobility Meetings

    Lancement d’un nouveau salon Mobility Meetings, qui aura lieu à Cannes les 20, 21 et…

    en détail En détail...
Schneider_SMARTBUNKER_leaderboard

Qui gagnera la bataille des réseaux de l’IoT ? Sigfox, LoRa ou LTE-M ?

NTT secu_Threat Intelligence report_pave

La révolution de l’Internet des Objets (en milieu professionnel) fait l’objet de toutes les attentions depuis 2 ans. L’avènement des réseaux LPWAN  (Low Power Wireless Area Networks) permet en effet d’imaginer d’innombrables nouveaux usages, soutient Gregory Mottier, DSI du groupe Hub One (http://www.hubone.fr). Mais qui qui gagnera la bataille des réseaux de l’IoT ? Sigfox, LoRa ou LTE-M ? Son analyse.

Ces réseaux sans fil de nouvelle génération présentent des caractéristiques avantageuses adaptées à l’Internet des Objets. Ils sont très peu gourmands en énergie, ce qui permet l’utilisation de petites batteries dans les Objets, avec une durée de vie allant parfois jusqu’à 8 ou 10 ans. Le coût du module « communication » dans ces Objets est faible (quelques euros). Le déploiement de ces réseaux est également limité et la couverture d’un territoire mérite relativement peu d’antennes (par rapport à des réseaux 4G par exemple).
Ces réseaux offrent une bande passante limitée, mais souvent suffisante pour des usages IoT (remontée d’une position géographique, d’une mesure de température, de luminosité ou d’hygrométrie, etc.). Derrière la promesse des réseaux LPWAN se cache une guerre des technologies, et surtout des approches industrielles très différentes.

Sigfox

La technologie la plus déployée à ce jour est Sigfox. La société toulousaine a mis en place un modèle unique, en étant présent sur une grande partie de la chaine de valeur : elle développe la technologie utilisée dans le réseau qu’elle déploie, qu’elle opère et qu’elle commercialise (sous forme d’abonnements). Elle met donc à disposition un « réseau clé en main » à ses clients, qui peuvent alors développer des objets connectés et les applications associées utilisant sa technologie et son réseau.

LoRa

En ce qui concerne la technologie LoRa, elle est portée par le constructeur Semtech. Il développe les modules de communication (composant électroniques présents dans les stations de base, c’est-à-dire les « antennes », et les Objets) et coordonne l’alliance des industriels qui se sont regroupés sous la bannière LoRa pour développer la technologie et ses usages. Semtech ne développe pas de base station ou de network server, il ne déploie pas, ni n’opère et commercialise de réseau : il laisse son écosystème exploiter sa technologie pour fournir ces solutions. Parmi eux, pour la fourniture de réseaux LoRa, on retrouve des opérateurs, des industriels ou même des réseaux collaboratifs (comme The Things Network).

LTE-M

En face de Sigfox ou LoRa, l’écosystème historique des télécoms réagit. C’est ainsi que le 3GPP (3rd Generation Partnership Project : une alliance au sein de laquelle coopèrent les organismes de standardisation des télécommunications au niveau mondial) travaille pour spécifier une évolution du standard LTE (4G), permettant de répondre aux besoins des réseaux LPWAN. Cette démarche permettra aux opérateurs mobiles historiques existants de faire évoluer leur réseau existant pour déployer le LTE-M (qui se décline en fait en différentes technologies : NB LTE-M, LTE-M, EC-GSM et à terme la 5G).

L’avantage évident de cette démarche « standardisée » est de ne pas être aussi fortement dépendant de la stratégie et des brevets d’une société, comme avec  Sigfox ou LoRa. De grands acteurs des télécommunications (comme Nokia, Ericsson ou Huawei) ainsi qu’Intel supportent cette démarche de la 3GPP, et pensent que c’est l’alternative la plus crédible à moyen terme pour ce type de réseau. Malheureusement, comme souvent, la phase de standardisation nécessite que tous les acteurs (équipementiers, opérateurs…) impliqués se mettent d’accord. Le développement de la technologie est donc plus lent et prend du retard par rapport à ses concurrents.

Les réseaux IoT n’en sont qu’à leur début. Comme souvent, les innovations sont portées par des acteurs qui poussent une technologie plus fermée mais qu’ils maitrisent de bout en bout. Parfois, ils sont rattrapés par des technologies plus standardisées, plus ouvertes, et accessibles à un écosystème plus vaste.

Il faudra donc attendre quelques années pour savoir qui de Sigfox, LoRa ou le LTE-M aura gagné la bataille des réseaux IoT.

Qui gagnera la bataille des réseaux de l’IoT ? Sigfox, LoRa ou LTE-M ?
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Amazon : Bruxelle veut mettre au pas le géant américain - 250 M € à rembourser

    Bruxelles inflige aujourd'hui une amende de plusieurs centaines de millions d'euros à Amazon, alors que…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Les attaques IoT vont augmenter, prédit NordVPN

    Pour Marty P. Kamden, directeur marketing de NordVPN, un fournisseur de VPN (réseaux privés virtuels)…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Un outil en ligne pour calculer le coût des incidents informatiques dans l'entreprise

    Avec l'outil mis au point par Splunk, l'entreprise peut calculer le coût réel d'un incident…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

BlueMind_Nouvelle version_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
elo_processus pointe_skyscraper