En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Production de vidéos motion design
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site E-commerce dans la vente de champagne
    < 2 500 €
    > En savoir plus
  • Installation, paramétrage d'un serveur pour une société de chauffage
    A déterminer €
    > En savoir plus
Universign_simplifiez process couts_leaderboard

Objets connectés : pas une solution miracle, sauf si…

Global Knowledge_Docker_pavé

Nombreuses sont les entreprises à vouloir se positionner sur le marché des objets connectés. Mais pour que l’IoT tienne ses promesses en matière d’innovation, de création de valeur et d’accélérateur de digitalisation, il est nécessaire d’adopter une approche pragmatique, métier et agile, selon Damien Pasquinelli, responsable de l’offre Data Intelligence chez Hardis Group.

 

Les objets connectés : des objets avant tout

La Palice n’aurait pas mieux dit. Il est pourtant essentiel de rappeler qu’un objet connecté est avant tout un produit qui, à l’instar de n’importe quel autre produit, doit répondre à un besoin ou être adapté à un usage. Certes, l’intelligence dont il est doté (capacité, grâce à des capteurs et des logiciels embarqués, à recevoir, contextualiser et transmettre des données) en optimise l’utilisation et/ou crée de la valeur, mais l’objet doit néanmoins remplir ses fonctions premières.

Ainsi, un objet qui ne trouve pas son marché par lui-même, ne deviendra pas soudainement indispensable sous prétexte qu’il est connecté. Certains objets, malgré toutes leurs promesses, ne sont pas adoptés durablement par les utilisateurs ou consommateurs car ils s’avèrent inadaptés à l’usage, ou imposent trop de contraintes. L’autonomie des batteries ainsi qu’un système de recharge mal conçu peuvent, par exemple, constituer un frein important à leur utilisation.

Des objets intégrés dans un écosystème intelligent

D’autre part, un objet connecté est un objet doté d’intelligence, ce qui implique trois éléments clés : les données qu’il reçoit, stocke ou transmet, les algorithmes qui vont traiter ces données, et enfin, l’écosystème dans lequel il va s’intégrer. Un objet connecté n’a ainsi de valeur que dans le cadre d’un dispositif plus général, impliquant d’autres objets connectés et briques logicielles (dossier client ou patient, production industrielle, SAV…). Une balance connectée, par exemple, n’a d’intérêt qu’au sein d’un écosystème orienté santé/bien-être, qui va bien au-delà du poids de la personne. Les données reçues ou fournies par l’objet connecté doivent être contextualisées afin de leur donner du sens, qu’elles créent de la valeur pour les utilisateurs et les entreprises.

L’IoT : de la nécessaire approche métier

En matière d’objets connectés, si les aspects techniques et technologiques sont importants, ils ne doivent pas occulter le fait que l’approche doit avant tout être pragmatique et orientée « besoins métiers ». Ce n’est qu’après avoir identifié les besoins et les « points de douleur » de l’entreprise, défini les objectifs, puis analysé les usages de tel ou tel objet, qu’il est possible de déterminer si (et comment) l’IoT peut apporter une réponse pertinente. Il ne s’agit pas de chercher à imaginer l’avenir lointain, mais plutôt de se focaliser sur les besoins du présent – ou du très proche avenir – et sur la meilleure façon d’y répondre avec les objets connectés.

Ainsi, l’IoT doit nécessairement être appréhendé dans le cadre d’une stratégie de digitalisation globale, qui intègre d’autres technologies : Big Data, Cloud, intelligence artificielle, etc. On ne peut pas l’isoler de cette grande chaîne de valeur, qui conduit les entreprises à créer ou à repenser de nouveaux services, et à potentiellement changer de business model.

Une nouvelle approche product-centric, associée au customer-centric 

Car l’IoT ne fait qu’amplifier un phénomène déjà existant : il s’inscrit dans ce que l’on peut appeler une seconde vague de digitalisation. La première a été dominée par les smartphones, les réseaux sociaux et la géolocalisation. Elle était centrée sur le consommateur et les interactions humaines. Cette seconde vague est davantage tournée autour du produit et des interactions Machine to Machine (M2M).

A l’approche « customer-centric », s’ajoute donc désormais une approche centrée sur le produit lui-même, qui offre des perspectives d’innovation prometteuses. Car elle permet notamment de dynamiser et de rendre plus agile la conception et la production des produits connectés, ainsi que des services additionnels qui leur sont associés.

IoT, digitalisation et création de valeur agile

Les objets connectés présentent en effet l’avantage de pouvoir être facilement monitorés et mis à jour à distance sans avoir besoin d’intervenir sur le produit lui-même. Comment le produit est-il utilisé ? Est-il véritablement adapté aux usages ? Son design ou ses fonctionnalités peuvent-ils être optimisés ? Quels services additionnels seraient souhaitables ? A l’instar du système d’exploitation et des apps d’un smartphone – un objet connecté jusque-là inégalé –, les autres produits connectés peuvent ainsi être optimisés et enrichis progressivement de nouvelles fonctionnalités via des upgrades logicielles, en fonction de l’analyse des usages.

Après la mobilité, le Cloud ou le Big Data, l’IoT est un sous-ensemble d’une chaîne de création de valeur digitale plus vaste. Santé, bien-être, réduction de l’empreinte énergétique, maintenance préventive, etc. : les promesses seront bien au rendez-vous, à condition de ne pas céder au chant des sirènes de la solution miracle.

 

Objets connectés : pas une solution miracle, sauf si…
Notez cet article

Laisser un commentaire

Webinaire Signature électronique

Les services de signature électronique, cachet serveur et d’horodatage Universign confèrent une dimension juridique à tous types de documents électroniques : valeur légale, intégrité dans le temps, authenticité des auteurs et des signataires.

Assister au webinaire du 30 novembre

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Aides d'État: la Commission assigne l'Irlande devant la Cour de justice pour non-récupération des 13 milliards € d'avantages fiscaux perçus illégalement par Apple

    La Commission européenne a décidé d'assigner l'Irlande devant la Cour de justice de l'UE pour…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Vidéo - Alain Bouillé, président du CESIN, n’imagine pas l’agilité sans tests continus

    Toute entreprise devra former sur le long terme ses développeurs et ses administrateurs, et surveiller…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Cyberattaques : les pertes des entreprises françaises en hausse de 50 % en un an (PwC)

    Les entreprises françaises ont vu leurs pertes financières liées aux cyberattaques augmenter de 50 %…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Global Knowledge_Docker_Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Sauvegarde et Restauration Informatique pour les PME

    > Voir le livre
  • Usages et technologies : concrétisez la transformation digitale de votre métier

    > Voir le livre
banniere_FIC2018_skycrapper