En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site E-commerce dans la vente de prêt-à-porter pour enfants
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour la vente d’accessoires tendances
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Styliste/Modéliste pour la création de modèles de vêtements streetwear
    A déterminer €
    > En savoir plus
Universign_simplifiez process couts_leaderboard

Mégafichier TES : des outils cryptographiques de très haut niveau pour protéger les données biométriques

BlueMind_Nouvelle version_pave

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a précisé mardi 15 novembre à l’Assemblée nationale la sécurité autour du nouveau fichier controversé regroupant les informations des détenteurs d’un passeport ou d’une carte d’identité, et a annoncé des garanties pour les données qui resteraient conservées sous forme papier.

Cette base des « Titres électroniques sécurisés » va regrouper le fichier pour les passeports, baptisé lui aussi TES et contenant depuis 2008 des données biométriques (empreintes digitales et photographies numérisées), avec le fichier des cartes d’identité, qui existe depuis 1987 mais n’est pas biométrique. L’objectif est d’éviter la délivrance de ces documents « à des personnes susceptibles de les utiliser en vue d’usurpations d’identité« , a rappelé M. Cazeneuve lors d’un débat dans l’hémicycle de l’Assemblée sur ce « mégafichier », terme qu’il conteste du fait que « l’actuel fichier relatif aux cartes nationales d’identité concerne déjà presque tous les Français« . Face au risque de piratage, il a confirmé que le ministère suivrait les avis « publics » de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes informatiques (Anssi) et de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication (Dinsic).

Un réseau interne au ministère

« Des outils cryptographiques de très haut niveau sont mis en œuvre pour protéger les données biométriques« , a encore assuré le ministre. « Le réseau sur lequel l’application centrale est hébergée est interne au ministère de l’Intérieur (…) Force est de constater que le système TES, et plus généralement les applications hébergées à distance des réseaux publics au sein du ministère n’ont fait l’objet d’aucun hacking ces dernières années« .

M. Cazeneuve a aussi annoncé des mesures de sécurité pour la conservation sur papier des données des Français qui refuseront que leurs empreintes digitales et leur photo soient versées dans la nouvelle base, comme le gouvernement leur en a concédé le droit la semaine dernière face aux polémiques. « Seront accordées à ces empreintes papier les mêmes protections qu’aux empreintes digitales versées à TES« , a-t-il affirmé, avec un accès sous le « contrôle exclusif » du juge.
Le nombre de sites préfectoraux qui stockeront ces données sera réduit « de plus d’une centaine » à 27 centres, au sein desquels seuls « une poignée d’agents » pourront accéder, « ceux de la cellule de lutte contre la fraude« . Enfin, la traçabilité de la consultation des empreintes papier « sera assurée par la mise en place d’un registre afin de pouvoir recenser les réquisitions judiciaires« .

 

Auteur : La Rédaction avec AFP

Mégafichier TES : des outils cryptographiques de très haut niveau pour protéger les données biométriques
Notez cet article

Laisser un commentaire

Réinventer les processus à l’heure de la transformation numérique

Comment mettre en place une approche BPM -Collaboration IT / métier efficace –Retour d’expériences. Webinaire : mardi 28 novembre de 11h00 à 11h45, avec CXP Group.

Infos et inscription

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Les imprimantes sont-elles frappées d’obsolescence programmée ?

    Le 18 septembre dernier, l'association HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée) a déposé une plainte contre…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Faille WAP2 : Krack ou l'hypocrisie mondiale des maîtres du monde

    Pour Frans Imbert-Vier, PDG d'UBCOM (société spécialisée sur le digital et la cybersécurité), si la…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Le Canadien toujours content au travail, et d'être connecté

    Les Canadiens sont moins nombreux à trouver un bon équilibre entre le travail et la…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Universign_maitrisez risques signature elec_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Global Knowledge_Docker_Skycraper