En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 19/09/2017
    Paris Retail Week 2017

    La 3ème édition du salon Paris Retail Week, l’événement professionnel européen dédié au commerce 360°, se…

    en détail En détail...
  • 11/10/2017
    Les Assises de la sécurité et des systèmes d’information 2017

    La 17ème édition des Assises de l'événement incontournable en matière de cybersécurité aura lieu du 11…

    en détail En détail...
Salon Solutions_Septembre17_leaderboard

L’Etat australien cible des pirates, il débloque 159 millions d’euros supplémentaires

GlobalK_Nutanix_pavé

L’Australie a reconnu jeudi qu’une de ses administrations sensibles avait été la cible en 2015 d’un piratage informatique d’envergure, et débloqué des centaines de millions de dollars australiens pour lutter contre la cybercriminalité.

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull s’est refusé à accuser la Chine de cette attaque, concédant seulement que « des efforts étaient fournis par des acteurs étrangers, gouvernementaux ou non, pour pénétrer » dans les systèmes informatiques des agences gouvernementales australiennes. « Je suis en mesure de confirmer que le Bureau de météorologie a été victime d’une intrusion informatique d’envergure qui a été découverte au début de l’année dernière, et le département des services parlementaires a été la victime d’une intrusion similaire ces dernières années », a déclaré le Premier ministre lors d’une conférence de presse à Sydney. « Je n’ai rien à ajouter », a-t-il dit devant les journalistes qui l’interrogeaient sur l’éventuelle origine chinoise de l’attaque contre le Bureau de météorologie (BOM). En décembre, l’Australian Broadcasting Corporation (le diffuseur public national en Australie qui comprend des services de télévision, de radio, des plateformes en ligne et mobiles) l’avait imputée à Pékin en s’appuyant sur les déclarations d’un responsable non identifié. Le BOM, qui a des liens avec le ministère de la Défense, est doté d’un des plus puissants superordinateurs du pays.

159 millions d’euros qui s’ajoutent aux 400 millions déjà prévus

Malcolm Turnbull a annoncé une enveloppe de 230 millions de dollars australiens (159 millions d’euros) pour lutter contre la cybercriminalité. Celle-ci vient s’ajouter à l’allocation de 400 millions prévue dans ce domaine pour les 10 ans qui viennent. Les autorités estiment le coût annuel direct des cyberattaques en Australie à un milliard de dollars australiens, selon M. Turnbull. « Mais certaines estimations en chiffrent le coût réel à 1% du PIB, soit 17 milliards de dollars australiens », a ajouté le Premier ministre.

Des médias avaient déjà attribué en 2013 à des pirates informatiques chinois le vol des plans secrets du nouveau siège des renseignements australiens. En 2011, les ordinateurs des Premier ministre, ministres des Affaires étrangères et de la Défense avaient été piratés. La presse affirmait que les agences du renseignement chinois étaient soupçonnées, une information que Canberra n’avait là encore pas voulu commenter.

 

Auteur : La rédaction avec AFP

L’Etat australien cible des pirates, il débloque 159 millions d’euros supplémentaires
Notez cet article

Laisser un commentaire

Intégrer une solution de communication unifiée

La communication remplace la simple téléphonie, avec intégration des e-mails, téléphone fixe et mobile, chat, visioconférence, social média, web…

Lire le livre-blanc

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Apple attaque Qualcomm l'accusant de surfacturer des milliards de dollars sur des licences de brevets

    Apple a porté de nouvelles attaques contre le fournisseur informatique Qualcomm, l'accusant de faire payer…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expertise- Cinq étapes pour gérer les vulnérabilités et les licences des logiciels open source

    Les risques concernant la sécurité et la conformité des composants tiers atteignent des proportions incontrôlables,…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Les dépenses IT dopées par le Cloud, les mobiles et les logiciels en 2017

    Les dépenses IT mondiales devraient augmenter de 4,5 % en 2017, selon IDC. Une amélioration…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
Comexposium_AssisesSécurité2017_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • INTÉGRATION DE LA COMMUNICATION MULTICANAL

    > Voir le livre
  • Livre blanc : votre entreprise pourrait-elle surmonter une attaque de cryptovirus ?

    > Voir le livre
Salon Solutions_Septembre17_skycraper