En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
BlueMind_Nouvelle version_leaderboard animée

Deux millions de lignes de code dans le robot Curiosity

21/08/2012 | commentaires 0 commentaire | Test
Universign_maitrisez risques signature elec_pave

Le laboratoire Jet Propulsion (JPL) de la NASA, à l'origine du robot Curiosity, a utilisé Coverity pour s’assurer la fiabilité de son logiciel de vol, solution cruciale destinée à contrôler l'atterrissage du rover sur Mars. Coverity Static Analysis est une solution de test de développement qui utilise des techniques d'analyse pour identifier et éliminer les défauts de code difficiles à détecter.

Depuis la création de la mission MSL de la NASA (MSL, en français « laboratoire scientifique pour Mars »), le JPL a recouru à l'analyse statique comme un élément clé du processus de vérification de code afin d'assurer la réussite de l'une des missions les plus complexes de l'histoire de la NASA et de garantir la fiabilité de l'un des robots les plus évolués jamais envoyés dans l'espace.

Les développeurs du JPL de la NASA utilisent Coverity pour tester tous les logiciels de contrôle de vol et les fonctions embarquées du rover Curiosity, soit plus de deux millions de lignes de codes, pour détecter et corriger tous les défauts logiciels avant le lancement. Le robot Curiosity, un rover de la taille d'une voiture, a pour mission de déterminer si l'environnement martien a été propice à la vie dans le passé.Compte tenu du caractère stratégique de Curiosity pour la bonne réussite de la mission, le logiciel associé à l'engin se doit d'être fiable et exempt de tout défaut. Le moindre défaut logiciel pourrait faire la différence entre la réussite et l'échec de cette mission de 2,5 milliards de dollars et nuire à sa capacité à évaluer la possibilité d'une vie sur Mars.

« L'utilisation de la technologie de Coverity dans le cadre de projets à « tolérance zéro » en matière d'erreurs témoigne de notre capacité unique à détecter rapidement des défauts logiciels imprévisibles et habituellement difficiles à trouver », explique Jennifer Johnson, vice-présidente en charge du marketing chez Coverity. « Nous sommes honorés d'avoir pu contribuer à cette réussite scientifique majeure et aider la NASA à percer les secrets d'une éventuelle vie passée sur Mars. »

Plus d'informations : www.coverity.com

Auteur : Frédéric Mazué

Deux millions de lignes de code dans le robot Curiosity
Notez cet article

Laisser un commentaire

Signature électronique: webinaire 30 novembre

Au travers d’un parcours utilisateurs simple, la solution de signature électronique Universign est ergonomique et apporte les meilleures garanties légales.

Info er inscription

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Aides d'État: la Commission assigne l'Irlande devant la Cour de justice pour non-récupération des 13 milliards € d'avantages fiscaux perçus illégalement par Apple

    La Commission européenne a décidé d'assigner l'Irlande devant la Cour de justice de l'UE pour…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expert - Collaboration entre développeurs freelances et entreprises : pourquoi les grands groupes doivent recruter un Chief Freelance Officer

    Recruter un Chief Freelance Officer ? Charles Thomas, CEO et co-fondateur de Comet, une start-up…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Budgets IT EMEA en 2018 : +4,9% selon Gartner

    A l’occasion de son symposium annuel, qui s’est terminé aujourd’hui, 9 novembre à Barcelone, Gartner…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

banniere_FIC2018_skycrapper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Universign_maitrisez risques signature elec_skycraper