En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Mobility Meetings, toutes les solutions mobiles

    Lancement d’un nouveau salon Mobility Meetings, qui aura lieu à Cannes les 20, 21 et…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Mise en place d'une Marketplace pour la locations de vêtements
    < 20 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site eCommerce pour la vente d'articles de modes féminin
    < 1 500 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site eCommerce pour une confiserie
    < 5 000 €
    > En savoir plus
GlobalK_GDPR _leaderboard

Cargo cult agile : comment rater sa transformation agile

20/10/2017 | commentaires 0 commentaire |
GlobalK_GDPR _pave

Pour répondre aux enjeux de la révolution numérique, la transformation agile apparaît comme la potion miracle. La métaphore du “cargo cult” nous permet de comprendre que ce n’est pas si simple : l’agilité n’est pas dans les méthodes et dans les pratiques, mais dans la culture d’entreprise.

Qu’est-ce que le cargo cult ?

Pendant la deuxième guerre mondiale, la Mélanésie a servi de base avancée aux Alliés. Les indigènes ont découvert brusquement la civilisation occidentale. Ils ont vu des bateaux et des avions arriver, regorgeant de nourriture et d’objets d’un niveau technologique bien supérieur au leur. Ils ne pouvaient pas comprendre le processus de fabrication de tels objets, ni le processus logistique nécessaire entre la demande de matériel dans une radio et l’atterrissage d’un avion qui amenait ce matériel. Les aborigènes ont donc imaginé que ces marchandises étaient des cadeaux envoyés par les dieux, pour récompenser les Occidentaux de comportements appropriés. Ils ont donc observé les Occidentaux et reproduit leurs artefacts et leurs comportements, leurs rituels. Ils ont ainsi élaboré de véritables cultes voués aux marchandises (cargo, en anglais), d’où le terme de cargo cult. Ils ont construit des avions en paille et des radios en bois, dans lesquelles ils demandaient chaque jour des marchandises. Ils ont tracé des pistes dans la terre battue. Ils avaient remarqué que les pistes des occidentaux s’éclairaient quelques instants avant qu’un avion arrive, ils allumaient donc régulièrement des feux le long de ces pistes. Bien évidemment, aucun avion n’a jamais atterri.

En 1974, Richard Feynman a utilisé pour la première fois la métaphore du cargo cult, en parlant de “cargo cult science”. Le cargo cult, c’est le fait d’imiter des comportements, sans en comprendre le fonctionnement, en espérant obtenir les mêmes résultats.

Une agilité de surface est vouée à l’échec

Revenons maintenant à notre époque de révolution numérique. Les entreprises historiques voient des startups, des licornes, se développer, réussir et les mettre en danger. Ces licornes revendiquent leur agilité comme étant un facteur de succès. C’est pourquoi de nombreuses entreprises souhaitent aujourd’hui réaliser leur transformation agile. Dans cette rencontre de deux cultures, la culture d’entreprise et la culture agile, le risque de cargo cult est grand.
Le cargo cult agile, c’est le fait d’imiter les artefacts et les rituels de l’agilité, sans en comprendre le fonctionnement, en espérant réussir sa transformation digitale. Prenons quelques exemples pour mieux comprendre.

L’artefact le plus visible de l’agilité est le post-it et le cargo cult agile le plus caricatural est : “Bien sûr qu’on est agiles, on utilise des post-it !”. On entend aussi “On est agiles, on ne fait pas de spécifications”. Le manifeste agile valorise un produit fonctionnel plutôt qu’une documentation exhaustive. Mais spécifier sous forme d’histoires utilisateurs synthétiques plutôt qu’un lourd cahier des charges n’est possible que lorsque la collaboration avec le client est permanente. Empiler quelques pratiques agiles faciles à imiter, sans comprendre comment elles interagissent de façon systémique, est aussi efficace que de construire un avion en paille : c’est du cargo cult agile.

Il en va de même pour l’utilisation superficielle de frameworks agiles (Scrum, SAFe(R) ). Sans une compréhension profonde de la méthode, les équipes tombent facilement dans l’imitation de pratiques. En plus d’être aussi inefficace qu’une radio en bois, c’est contre-productif : on ajoute des contraintes et donc du stress, sans se donner une vraie chance d’obtenir des bénéfices de la transformation.

L’autre facette du cargo cult agile consiste à habiller d’agilité les pratiques de l’entreprise, sans les faire évoluer en profondeur. Les chefs de projet sont renommés Scrum masters, sans pour autant laisser la place à l’auto-organisation. Ils planifient le contenu des itérations pour l’année à venir, ce qui plombe la capacité à s’adapter aux changements.

Lors d’une transformation agile, la culture d’entreprise est confrontée à la culture agile. Si ces deux cultures sont éloignées, le risque est de se borner à imiter les pratiques agiles, ce qui est irrémédiablement voué à l’échec sur le long terme. Une transformation agile est un projet de changement à l’échelle de l’entreprise. Il est indispensable de se faire accompagner dans ce changement, non pas sur les méthodes, mais bien sur la culture, les valeurs et la vision de l’entreprise.

Emilie Esposito, Agile leader chez Kaliop

Cargo cult agile : comment rater sa transformation agile
Notez cet article

L’e-paiement, à l’heure de la convergence

Le nouveau livre blanc de la rédaction de Solutions-Numériques (40 pages). Dans un contexte réglementaire évolutif, le foisonnement des innovations s'accroit: paiement instantané, blockchain, dématérialisation, transformation de l’écosystème des paiements avec son ouverture à de nouveaux acteurs...

Lire le livre blanc

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • La blockchain : un outil juridique bientôt incontournable ?

    Alors que le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, a présenté le…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • "Le SD-Wan va devenir une tendance significative cette année", David Hughes - Silver Peak

    En ce début de nouvelle année, David Hughes, PDG et fondateur de Silver Peak, revient…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Connexion aux applications : les utilisateurs privilégient désormais la sécurité à la commodité

    Changement d'attitude : face aux nombreux vols de données personnelles, les utilisateurs privilégient désormais la…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Ixia_RGPD_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Sauvegarde et Restauration Informatique pour les PME

    > Voir le livre
  • Comment la signature électronique a permis à Salesforce, LinkedIn, et McAfee d’ améliorer leurs performances.

    > Voir le livre
Ixia_RGPD_skycraper