En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 14/03/2018
    IT Partners, le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT

    Le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT français ouvrira ses portes les 14 et…

    en détail En détail...
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site e-commerce pour la vente de prêt-à-porter et de produits de puériculture
    < 3 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site eCommerce pour la vente de produits agricoles
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Solutions de téléphonie mobile pour une association existante depuis 1979
    A déterminer €
    > En savoir plus
Tessi_Cetia_leaderboard

Comment l’IoT va faire disparaître 4 objets majeurs du quotidien ?

ITrust_SOC_pave

Tout se dématérialise. Et l’Internet des objets pourraient bien faire disparaître papiers d’identité et clefs de voiture, notamment, estime Julien Fredonie, consultant IoT chez Infosys France.

Selon le cabinet d’étude IDC, le marché mondial de l’Internet des Objets devrait tripler d’ici à 2020 pour atteindre les 1 500 milliards d’euros et 50 milliards d’objets connectés. Initialement développé pour l’industrie, l’Internet des Objets (IoT) commence déjà à chambouler les habitudes des consommateurs, notamment en matière de sécurité. En étendant la portée d’Internet à des appareils qui n’étaient jusqu’alors pas connectés, un paradoxe apparaît : même si ces objets connectés deviennent potentiellement « à risque », avec la possibilité d’une intrusion au sein de données personnelles, ils apportent aussi une sécurité additionnelle considérable. Avec l’IoT, des objets et habitudes de notre quotidien vont devenir obsolètes et seront remplacés par d’autres.

Cette affirmation peut laisser dubitatif. Et pourtant, voici 4 pièces à conviction de ce bouleversement. Cartes de crédit, mots de passe, clés de voiture ou de maison et pièces d’identité sont en passe de faire partie du passé.

Objet du passé n°1 : les cartes de crédit

Avec l’IoT, des services comme ApplePay, Android Pay ou PayPal permettent une authentification numérique et rendent la carte physique inutile pour compléter une transaction, que ce soit en ligne ou dans des points de vente physiques. Du coup, est-il encore vraiment nécessaire de posséder une carte bancaire ?

Objet du passé n°2 : les mots de passe et les codes PIN

Qu’il s’agisse d’un mot de passe alphanumérique complexe ou d’un code PIN à 4 chiffres, un grand nombre de personnes réutilisent le même mot de passe pour accéder à divers services ou applications, parfois même les écrivent sur un bout de papier pour ne pas les oublier. Pour tenter de lutter contre ce risque, la banque britannique Halifax a mis en place un pilote de banque en ligne qui utilise les battements du cœur comme signe d’authentification : un bracelet électronique reconnaît le rythme cardiaque spécifique à chacun, via un signal d’électrocardiogramme unique, et authentifie l’accès et les transactions bancaires.

Le système bloque l’accès si l’utilisateur ne porte plus son bracelet, ou si l’électrocardiogramme n’est pas reconnu. Selon Halifax, cette technologie est supérieure aux empreintes digitales et à la reconnaissance par l’iris car le rythme cardiaque fournit naturellement une bien meilleure identification et donc une plus grande protection contre les intrusions et falsifications.

Objet du passé n°3 : les clés de voiture ou de maison

A l’ère de l’Internet des Objets, Il est désormais possible de repenser les systèmes de verrouillage. Qu’il s’agisse d’une maison ou d’une voiture, ouvrir ou fermer une porte peut se faire via un capteur d’empreintes digitales sur un téléphone mobile. L’authentification se fait alors par Bluetooth ou tout simplement en se trouvant à proximité du véhicule ou de l’habitation. Avec l’IoT, on peut même verrouiller son vélo de cette manière pour 50 euros environ.

Objet du passé n°4 : les pièces d’identité

La biométrie est d’ores et déjà une méthode éprouvée en matière d’identité. La plupart des passeports incluent désormais des données biométriques. Celles-ci peuvent être communiquées à distance lors de la vérification d’une identité, ce qui rend redondant les pièces d’identité, passeports et autres documents physiques d’identification. Des inconvénients subsistent cependant avec la biométrie. Car si un mot de passe piraté est facile à changer, il est impossible de modifier son empreinte digitale ou son rythme cardiaque !

L’avènement de l’Internet des Objets peut tour à tour faire peur ou fasciner. Ma conviction est que les bénéfices apportés surpasseront largement les inconvénients. Consommateurs et entreprises ont beaucoup à y gagner, notamment en matière de protection et de sécurité. Partout où l’authentification et la confirmation d’identité sont nécessaires, l’Internet des Objets jouera un rôle. Les changements sont déjà visibles dans le secteur bancaire, la grande distribution ou la santé. Pour en tirer le meilleur parti, il s’agit pour chacun de se préparer à ce changement culturel important.

Estimation réalisée par l’étude du cabinet International Data Corp (IDC) sur l’Internet des Objets en juin 2015.

Comment l’IoT va faire disparaître 4 objets majeurs du quotidien ?
Notez cet article

Laisser un commentaire

L’e-paiement, à l’heure de la convergence

Le nouveau livre blanc de la rédaction de Solutions-Numériques (40 pages). Dans un contexte réglementaire évolutif, le foisonnement des innovations s'accroit: paiement instantané, blockchain, dématérialisation, transformation de l’écosystème des paiements avec son ouverture à de nouveaux acteurs...

Lire le livre blanc

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Juridique - La géolocalisation des salariés remise en cause dans le contrôle du temps de travail

    A l’occasion d’un contrôle, la CNIL a enjoint la société Odeoli de cesser d’utiliser les…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Shadow IT et RGPD : le CASB, un "sas protecteur entre Cloud et utilisateurs", Joël Mollo, Skyhigh

    L’utilisation par les employés de services Cloud non validés par leur direction informatique représente un…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Startups Deep Tech : la France dans le Top 5 des investissements

    En Europe, depuis 2015, les investissements en capital-risque dans la "Deep Tech" ont augmenté 3…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

GlobalK_Lean_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Adopter un Plan de Continuité d’Activité (PCA)

    > Voir le livre
  • Préparation au règlement général sur la protection des données (RGPD)

    > Voir le livre
Ixia_RGPD_skycraper