En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 14/03/2018
    IT Partners, le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT

    Le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT français ouvrira ses portes les 14 et…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site E-commerce dans la vente de prêt-à-porter
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Amélioration d'un outil de sauvegarde des mails
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Création d'un site eCommerce pour la vente de prêt-à-porter haut de gamme
    <900 €
    > En savoir plus
EBRC_Trust 2017_leaderboard

Aux Etats-Unis, un projet de loi pour forcer les entreprises à collaborer contre le cryptage

Tessi_Cetia_pave

Deux influents parlementaires américains ont dévoilé hier mercredi 13 avril un projet de loi qui pourrait permettre aux autorités de forcer des entreprises technologiques à apporter leur savoir-faire pour débloquer des appareils cryptés, provoquant un tollé chez les défenseurs de la protection des données.
Le projet de loi signé Richard Burr et Dianne Feinstein, deux responsables de la Commission du renseignement au Sénat, a été présenté, mais pas encore déposé, sur les braises encore fumantes du bras de fer qui a opposé le FBI et le gouvernement américain à Apple dans le dossier de l’iPhone d’un auteur de la tuerie de San Bernardino (14 morts en décembre). « Nulle entité ni individu n’est au-dessus de la loi », a estimé la démocrate Dianne Feinstein, qui siège à la Commission présidée par le républicain Richard Burr. Aujourd’hui, a-t-elle ajouté, « les terroristes et les criminels utilisent de plus en plus le cryptage pour déjouer les efforts des forces de l’ordre, même face à une injonction de justice ». « Nous avons besoin d’un cryptage solide pour protéger les données personnelles, mais nous avons également besoin de savoir quand des terroristes projettent de tuer des Américains ».

Un brouillon à peaufiner

Les deux parlementaires ont expliqué dans un communiqué commun qu’il s’agissait d’un « brouillon » et qu’ils allaient se nourrir du débat public et solliciter les parties prenantes avant de déposer le projet de loi. Les applications et les appareils cryptés comme certains smartphones, dont seul l’utilisateur possède la clé, inquiètent les autorités qui estiment que des personnes mal intentionnées peuvent s’en servir pour préparer leurs forfaits à l’abri du regard des enquêteurs. Mais un tel projet de loi pourrait créer une porte dérobée qui pourrait être utilisée par des pirates informatiques comme par d’autres gouvernements, ont fustigé les militants de la protection des données. Il reviendrait à demander à toutes les entreprises technologiques américaines « d’utiliser soit un cryptage avec une porte dérobée, soit pas de cryptage du tout, même si pratiquement tous les experts en sécurité dans le pays vous diront que cela signifie baisser les armes dans notre lutte constante pour sécuriser nos données contre les vols, les pirates et les espions », explique Kevin Bankston de la New America Foundation’s Open Technology Institute.
Daniel Castro, du groupe de réflexion Information Technology & Innovation Foundation de Washington estime pour sa part que le projet de loi « instaure un paradoxe judiciaire qui va rendre l’eau plus trouble sur la question de savoir comment et quand le gouvernement peut forcer le secteur privé à l’aider pour accéder à des informations personnelles ».

 

Auteur : La rédaction avec AFP

Aux Etats-Unis, un projet de loi pour forcer les entreprises à collaborer contre le cryptage
Notez cet article

Laisser un commentaire

Signature électronique : témoignages

Comment la signature électronique a permis à Salesforce, LinkedIn, et McAfee d’ améliorer leurs performances.

Lire le livre blanc

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Sécurité des données clients : la CNIL inflige une sanction de 100 000 € à Darty

    La CNIL prononce une sanction de 100 000 euros à l’encontre de Darty pour ne pas…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Evolution des données : les prévisions 2018 pour les DSI, selon NetApp

    Les prévisions de NetApp se catalysent autour de la data, nouvel or noir de l’économie numérique.…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • La gestion des données et des risques compliquée par le Cloud et le RGPD

    Alors que les cyberattaques touchent toujours autant les entreprises, le Cloud et le Règlement sur…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

BlueMind_Nouvelle version_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Ixia_RGPD_skycraper