En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
  • 15/11/2017
    Cloud Expo Europe Paris 2017

    Cloud Expo Europe, Paris 2017, c'est le grand rassemblement d'experts dédiés au Cloud. Parmi les…

    en détail En détail...
Jalios_Digital Summit 2017_leaderboard

Piratage au gouvernement américain : les autorités savent qui mais ne veulent pas le révéler

GlobalK_Azure _pave

Les auteurs du piratage des données de millions de fonctionnaires américains ont été identifiés mais les autorités fédérales ne sont pas prêtes à en dévoiler publiquement le nom ou l’origine à ce stade, a indiqué mercredi 8 juillet le ministre de la Sécurité intérieure Jeh Johnson.

Des pirates informatiques chinois ont très vite été soupçonnés après la révélation, le 4 juin, de l’intrusion dans la base de données de l’Office of personnel management (OPM), qui contient les informations privées de tous les employés fédéraux.

S’exprimant sur ce piratage, le ministre Jeh Johnson a confirmé qu’un « volume significatif d’informations personnelles et extrêmement sensibles avait été saisi par un acteur très expérimenté », touchant au moins 4,2 millions d’employés fédéraux. Le Syndicat américain des employés gouvernementaux a estimé que l’ensemble des employés fédéraux du pays avait été touché par cette cyberattaque et affirmé que les pirates étaient « désormais en possession de toutes les données personnelles de chaque employé fédéral, chaque retraité fédéral, et jusqu’à un million d’anciens employés fédéraux ». M. Johnson a confirmé que l’OPM continuait de travailler pour déterminer le nombre exact des personnes affectées.
Son ministère, la police fédérale FBI ainsi que l’Agence nationale de sécurité (NSA) ont déterminé que des informations sur les personnels de l’agence de renseignements CIA ou d’autres employés habilités secret-défense avaient été « compromises ». « Le piratage de l’OPM reste l’objet d’une enquête. Nous avons des preuves fortes sur l’identité des auteurs qui se trouvent derrière le piratage », a déclaré le ministre, confirmant l’implication d’un « principal suspect ». « Mais, à ce stade, nous ne sommes pas prêts à identifier ces auteurs publiquement », a-t-il ajouté, au Centre d’études stratégiques internationales (CSIS). Le gouvernement américain s’est toujours gardé d’identifier la Chine, soupçonnée par plusieurs médias américains, allégation dénoncée comme « irresponsable et sans fondement » par le ministère chinois des Affaires étrangères.
Auteur : la rédaction avec AFP

Piratage au gouvernement américain : les autorités savent qui mais ne veulent pas le révéler
Notez cet article

Laisser un commentaire

Réussir son projet collaboratif-14 novembre

Jalios Digital Summit, une journée qui vous donnera toutes les clés pour réussir votre projet collaboratif, le 14 novembre 2017 au Centre de Conférences Cœur Défense

Inscription

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  •  Amende record de l'UE : la contre-offensive judiciaire de Google

    Google a lancé une contre-offensive envers la Commission européenne en déposant un recours contre l'amende…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Avis d'expert - Entreprise : comment trouver un business Angel

    Jérôme Tarting, PDG de Clic Formalités, spécialiste en ligne du formalisme pour professionnels et particuliers,…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Selon Hub One, 6 salariés français sur 10 ne se sentent pas écoutés par leur entreprise

    En cette rentrée 2017 où la réforme du Code du travail se place au cœur…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Global Knowledge_Docker_Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Guide du Service Management pour le DSI à l’ère mobile

    > Voir le livre
  • Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique

    > Voir le livre
Bomgar_Cybersecurity_skycraper