Accueil Cybersécurité Un ransomware frappe les chambres d’agriculture du Centre-Val de Loire et de...

Un ransomware frappe les chambres d’agriculture du Centre-Val de Loire et de Nouvelle-Aquitaine

Les chambres d’agriculture du Centre-Val de Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque par ransomware vendredi 13 novembre, ont-elles annoncé ce jeudi 19 novembre.

« Les Chambres d’agriculture du Centre-Val de Loire et de Nouvelle Aquitaine ont connu vendredi une attaque cyber-sécurité. Celle-ci perturbe encore et fortement le fonctionnement de nos établissements dans ces deux régions« , indique un communiqué. 

Il précise que l’équipe de la Direction Nationale des Systèmes d’Information (DNSI) travaille activement, avec l’appui d’un Prestataire de Réponse aux Incidents de Sécurité (PRIS) habilité par l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), au rétablissement de l’ensemble des services informatiques régionaux « dans les meilleurs délais. »

« On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore »

« On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine« , a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du
Centre-Val de Loire. L’origine de l’attaque reste inconnue, a-t-il indiqué.
Selon le président de l’organisme consulaire, « le retour à la normale se fera d’ici trois semaines« . « On continue le service en papier-crayon. Il n’y a eu aucune perte de service pour les agriculteurs« , a-t-il affirmé.
« Jeudi soir, on a constaté que des fichiers étaient cryptés. Vendredi dans la matinée, on a décidé d’éteindre toutes les machines, en Nouvelle-Aquitaine et en Centre-Val de Loire, a-t-il continué. Il y a un clic « rançon », mais on ne l’a pas ouvert. On n’a pas le droit de
verser de rançon car on est sous tutelle de l’État« , a-t-il précisé.

 

Auteur : Juliette Paoli avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here