Accueil Démat-Ged Nouveaux copieurs A3 de Sharp : pour conserver le contrôle des données

Nouveaux copieurs A3 de Sharp : pour conserver le contrôle des données

La nouvelle gamme du fabricant japonais se veut sécurisée, en particulier pour l’effacement des informations stockées sur les disques durs des multifonctions.

Dix modèles de la nouvelle gamme MX de MFP monochromes A3 font leur apparition au catalogue de Sharp. Une gamme qui comprend aujourd’hui près de 25 multifonctions, dont les vitesses d’impression varient de 26 à 60 ppm. Elle repose sur une combinaison de fonctionnalités répandues pour la plupart ou améliorées, voire originales, comme un capteur de mouvements qui détecte un utilisateur en approche et sort le copieur de sa veille pour le rendre plus rapidement opérationnel.

La gestion sécurisée des données stockées…

Mais ces MX sont avant tout des copieurs exploités par un environnement connecté au bureau ou dans le cloud et confrontés aux menaces qui planent sur les périphériques d’impression. Les volets authentification des utilisateurs et libération des demandes d’impression constituent donc un atout de cette offre, tout comme la gestion des données stockées au cœur des machines. « Cette nouvelle gamme peut contribuer à apporter les changements dont les organisations ont besoin pour se conformer aux nouvelles réglementations du RGPD sans investissement significatif », avance même Nathalie Chamblain, directrice marketing Europe du Sud de Sharp Business Systems France.

Effacement des données résiduelles

Elle veut parler du « Data Security Kit » certifié Critères Communs EAL 4, qui équipe les périphériques Sharp et grâce auquel les données restantes sur les disques durs sont supprimées de manière définitive au moment d’une fin de contrat ou d’une mise au rebut. « L’effacement des données résiduelles en 10 passes avec une série de valeurs aléatoires couplé à la norme de cryptage avancé AES-algorithme 256 bits garantit l’effacement parfaitement sécurisé des données. Procéder soi-même à la destruction de disques durs ne garantit en rien que les données ne puissent être récupérées et ne constitue pas une preuve formelle de destruction en cas de litige », explique un expert du fabricant.

Et automatisation des procédures 

Ces copieurs A3 sont également certifiés HCD-PP, une norme de protection exigeante qui permet, cela tombe bien, d’automatiser la suppression sécurisée des données stockées sur le disque dur, mais aussi le chiffrement des scans to mail, le filtrage des adresses IP pouvant se connecter aux MFP et la mise en place de journaux pour le contrôle des activités et modifications effectuées sur les périphériques.

 

i

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here