Accueil Cybersécurité Guillaume Poupard souhaite la création d’une « équipe de France » de la cybersécurité

Guillaume Poupard souhaite la création d’une « équipe de France » de la cybersécurité

La recrudescence des attaques de rançongiciels suit une courbe exponentielle, rappelle Guillaume Poupart, directeur général de l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information), lors d’une conférence de presse à l’occasion du Fic, le Forum international de la cyber sécurit, à Lille.

L’agence a recensé 69 attaques notables dans cette catégorie, dont celle du CHU de Rouen. Comme aux États-Unis, les universités, les hôpitaux, les collectivités locales sont désormais des cibles, remarque le responsable de l’Agence. D’autres formes d’attaque ont lieu, comme celles liées à l’espionnage, notamment industriel, économique, mais « il est invisible, sous-estimé : on n’en parle pas ».

Le constat est clair pour G. Poupard : les superpuissances (États-Unis, Chine, Russie) sont en train de se constituer une supériorité dans le numérique à l’instar de leur supériorité aérienne . Conclusion : Il faut contrôler « notre espace numérique » , garant de notre souveraineté. Et cela ne peut se faire qu’à l’échelle de l’Europe. « On a un besoin impératif d’Europe », insiste-t-il.

Un exemple d’actualité en est bien sûr la 5G, qui pose des problèmes technologiques, économiques mais aussi géopolitiques, qu’il ne faut pas réduire à la question Huawei.

Que peut-faire l’Anssi, concrètement ? « Il faut créer l’équipe de France », propose Guillaume Poupard. Elle jouera un rôle essentiel dans la souveraineté européenne du numérique. Le premier camp d’entrainement de cette équipe sera le Cybercampus, piloté par Michel Vandenbergh : « On a besoin d’un lieu, à Paris ou banlieue proche, où se retrouver ». Les membres de la filière, dont une partie de l’ANSSI, pourront y travailler ensemble. De façon plus large, à l’horizon 2025, un site à Rennes réunira sur des plateaux communs les équipes spécialisées en défense (ANSSI), en renseignement, et en offensif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here