Accueil Une épidémie de digitalisation -Editorial

Une épidémie de digitalisation -Editorial

En plus de son impact sanitaire, le Coronavirus aura freiné l’économie mais accéléré la digitalisation.

Ceci bien sûr de façon contrastée puisque l’impact sur le hardware a été négatif, le confinement des usines chinoises ayant réduit la disponibilité des composants et matériels électroniques, dont les smartphones et ordinateurs. Conséquence : au nom de la souveraineté, la re-localisation devient un objectif.

Mais le télétravail et les achats auprès du e-commerce seront les grands gagnants de l’épidémie. Les grèves de décembre et de janvier avaient déjà amené 36% des actifs français à adopter le réflexe télétravail. 90% estimant que les outils technologiques avaient permis de continuer à travailler en équipe comme au bureau*.

D’ailleurs les Gafam ne s’y sont pas trompés : appliquant à eux-mêmes ce qu’ils vendent aux entreprises, à savoir le tout-digital.

A Seattle, Amazon et Microsoft ont recommandé à leurs 100 000 employés (50 000 chacun) de travailler depuis leur domicile.**

Pour savoir qui profite de l’épidémie, un indice boursier américain a été créé, le Stay at home index. Il regroupe 33 entreprises qui vont profiter des confinements à domicile. Citons, parmi les gagnants : Netflix (+8% en bourse), Activision Blizzard, Slack, outil de collaboration en ligne (+17 % en un mois), ou Teladoc, service de télé-consultations médicales (+ 20 %.)

En France, CompuGroup Medical, offre à tous les médecins, de bénéficier gratuitement pendant toute la durée de l’épidémie, de sa solution de téléconsultation.

Comment fonctionnerait votre entreprise si le préfet décidait le confinement de votre région ou en cas de blocage des transports ? L’hébergeur 3DS Outscale , filiale de Dassault Systems, a voulu tester le Plan de Prévention des Pandémies. Il a réalisé un exercice en grandeur nature, mettant du jour au lendemain la totalité de l’entreprise en télétravail. Il paraît que tout s’est bien passé.

Cette accélération de la transformation numérique – qui avait commencé longtemps avant le Coronavirus… ! – nous la consacrons dans ce numéro, pour la 5e année. 13 champions reçoivent un Trophée de notre rédaction. Preuve de l’impact de la digitalisation dans tous les secteurs et pour toutes les catégories d’acteurs, nous avons distingué à la fois l’Acoss (la caisse des Urssaf) et le Samu 86, ADP (Aéroport de Paris) et les Ambulances de Poitiers, IN Groupe (ex Imprimerie Nationale) et les saumons Labeyrie.

*Reuters, 5 mars
** Enquête Microsoft et Opinion Way, 5 mars 2020.

Jean Kaminsky
Directeur de la publication et de la rédaction
jk@solutions-numeriques.com

 

 

Jean Kaminsky