Accueil Qui sait où sont mes données… ?!

Qui sait où sont mes données… ?!

La terre tourne toujours après la mise en application officielle du RGPD. La majorité des entreprises n’était pas prête avant, ne l’est pas beaucoup plus après, mais se pose maintenant des questions.

Certains ont comparé la date fatidique du 25 mai 2018 à celle du 1er janvier 2000, avec la fameuse hantise du bug de l’an deux mille, qui avait fait travailler jour et nuit les informaticiens pour mettre à jour les systèmes et applications. Ce chantier mondial avait coûté 200 à 300 milliards d’euros (1) et renforcé le rôle des entreprises de services informatiques.

Pour le RGPD, les entreprises françaises dépenseront 4,3 milliards d’euros entre 2017 et 2021 dont 1 milliard sur la seule année 2018, selon IDC (étude pour Syntec Numérique)(2).

Le casse-tête a changé, il ne s’agit plus de vérifier des milliards de lignes de code, mais de localiser et tracer des milliards de données. Mais comment faire, quand :

  • 81% des entreprises gèrent leurs données dans le Cloud. L’étude Bitglass “Cloud Adoption 2018”, auprès de plus de 135 000 organisations révèle que l’adoption globale du Cloud a atteint 81%, en hausse de 37% par rapport à 2016. Microsoft Office 365 à lui seul est utilisé par 56% des entreprises, (73% des entreprises de plus de 500 employés)(3). « Avec le Cloud hybride, la donnée est de plus en plus exploitée dans le Cloud, recherchée puis stockée un peu partout, » rappelle NetApp.
  • Un tiers seulement des DSI français sont certains de la localisation de toutes leurs données dans les datacenters (4)
  • La (très, très) grande majorité des entreprises du Cloud est américaine. Or le Cloud Act (lire page suivante) soumettrait les sociétés américaines aux réquisitions de la Justice outre-Atlantique pour la divulgation de données.

Résultat de ce casse-tête, comment s’étonner qu’un tiers (34%) des décideurs français, et 41% des britanniques (5), craignent carrément la mort de leur entreprise, consécutive à des pénalités pour non-conformité ?

Jean Kaminsky
Directeur de la publication et de la rédaction 
jk@solutions-numeriques.com

 

 

(1) http://www.slate.fr/story/13093/vive-le-bug-de-lan-2000

(2) Etude IDC pour Syntec Numérique : prévisions de dépenses en logiciels et services: près 958 millions €, en 2018 ; 976 millions en 2019. Total 2017 – 2021: 4,3 milliards. http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/12/07/32001-20171207ARTFIG00235-donnees-personnelles-les-entreprises-francaises-depenseront-1-milliard-d-euros-en-2018.php

(3) Etude Bitglass “Cloud Adoption 2018” – 25% des entreprises utilisent G Suite – Google, 11% Salesforce, 17% Box et 14 % AWS (chiffres arrondis) – https://pages.bitglass.com/FY18BR-CloudAdoption_LP.html

(4) https://www.netapp.com/us/media/netapp-gdpr-survey-findings.pdf

(5) NetApp , Opinion Matters mars 2018, auprès de 1 106 DSI et cadres informatiques d’entreprises de plus de 100 personnes.

 

Jean Kaminsky