Accueil Applications Les entreprises renonceront-elles au télétravail même si elles ont compris ses avantages?

Les entreprises renonceront-elles au télétravail même si elles ont compris ses avantages?

Même si le télétravail semble faire ses preuves, une étude publiée en octobre 2020 par l’éditeur VMware révèle que les entreprises doivent encore revoir leur culture interne et leur façon de gérer les employés à distance. Désormais, les outils informatiques ne sont plus perçus comme un frein au télétravail.

En effet, 30% des 2850 individus interrogés cet été sur la région EMEA par Vanson Bourne, un cabinet d’étude américain, considèrent que la culture du conseil d’administration de leur entreprise dissuade de recourir au télétravail.

Ils sont nombreux à penser que leurs dirigeants ne feront pas les efforts nécessaires pour s’adapter et leur offrir davantage de choix et de flexibilité. Parmi les décideurs interrogés en France, plus de 4 dirigeants sur 10 (41%) craignent que leurs équipes aient du mal à se concentrer en télétravail. Plus de la moitié (55%) se sent davantage contraints d’être connectés en dehors des horaires classiques de travail. Ces éléments montrent qu’il est nécessaire de changer le mode de pensée et les pratiques d’un management traditionnel.

« Pour que les entreprises adoptent véritablement le travail à distance, les dirigeants devront mettre en place une stratégie reposant sur les résultats plutôt que sur le contrôle, dans un environnement de confiance mutuelle. Trouver le bon équilibre est clé pour que les salariés restent motivés et développent leur esprit créatif en toute liberté. » commente le Carl Benedikt Frey, directeur du programme Future of Work à l’Université d’Oxford.

Les problématiques évoquées subsistent en dépit d’avantages évidents

Pourtant, selon 66% du panel de Vanson Bourne estime que les entreprises ont compris les avantages du télétravail et ne pourront pas faire marche arrière. Un avis partagé par nombre d’employés en France, qui considèrent la possibilité de travailler à distance comme essentielle et non pas uniquement comme un privilège a augmenté de 51%. 

Depuis la mise en place du télétravail, 72% des salariés français interrogés estiment que leurs relations avec leurs collègues se sont améliorées, 6% se sentent plus à l’aise pour prendre la parole lors de visioconférences et 67% considèrent que leurs niveaux de résistance au stress se sont améliorés, idem pour leur moral (30% des répondants) et leur productivité (33%).

Les outils informatiques ne sont plus perçus comme un frein au télétravail

Désormais, les outils informatiques ne sont plus perçus comme un frein au télétravail. Les salariés peuvent travailler normalement depuis le siège de leur entreprise, un bureau régional, leur domicile, en déplacement. Seul un tiers (33%) des Français interrogés par Vanson Bourne estiment que leur équipe informatique n’est pas en mesure de gérer des employés travaillant à distance.

Le recrutement de hauts potentiels facilité par le télétravail

Selon Vanson Bourne, la flexibilité du temps de travail aussi bien pour l’entreprise que pour les employés permettent aux organisations de capitaliser sur un vivier de talents et de compétences plus variés. D’ailleurs, 65% des personnes interrogées estiment que le recrutement de hauts potentiels a été facilité, en particulier pour les candidats qui ont des enfants (76 %). Enfin, 67% des répondants français s’accordent à dire que les idées innovantes ne sont plus l’apanage d’une seule équipe mais proviennent d’une plus grande variété de collaborateurs qu’avant.

« Le basculement sans précédent vers un modèle permettant à chacun de travailler librement de n’importe où offre indubitablement de nombreux avantages, aussi bien aux employés qu’aux employeurs », analyse Véronique Karcenty, directrice de l’environnement digital de travail chez l’opérateur Orange en France. « Cependant, il convient de ne pas sous-estimer le changement nécessaire en matière de stratégies de gestion des ressources humaines, afin d’entretenir l’engagement et la productivité des employés. Si les cadres dirigeants ont un rôle majeur à jouer pour donner le ton, c’est aux managers intermédiaires qu’il revient de témoigner constamment de leur confiance, de galvaniser les équipes et de partager un objectif commun. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here