Accueil Télétravail Etats-Unis : le télétravail deviendra-t-il la norme pour des millions de salariés...

Etats-Unis : le télétravail deviendra-t-il la norme pour des millions de salariés ?

Deux enquêtes publiées mi-avril par le cabinet d’étude Gartner révèlent que les entreprises américaines pourraient encourager beaucoup de leurs salariés à télétravailler de façon permanente chez eux après la fin du confinement. Les dépenses en équipements IT des entreprises en seront fortement impactées.

Des centaines de millions de salariés dans le monde sont contraints depuis mars 2020 à télétravailler temporairement à domicile à cause du Covid-19. Gartner a donc publié mi-avril deux enquêtes qui expliquent l’impact de la pandémie sur les pratiques liées au télétravail aux Etats-Unis. La première donne les points de vue des directeurs financiers, et l’autre ceux de leurs homologues aux ressources humaines (RH).

La première, réalisée le 30 mars 2020 auprès de 317 directeurs financiers américains de diverses entreprises, révèle que 74 % des dirigeants interrogés s’attendent à ce qu’au moins 5 % de leurs employés permanents quittent les bureaux de l’entreprise pour travailler de manière permanente à domicile après le confinement. Quant aux quelques 25 % des autres directeurs, ils déclarent qu’ils pourraient inciter au moins 20 % de leurs employés à télétravailler à distance. Vivant sous la pression financière permanente de leur direction générale pour optimiser les coûts de fonctionnement de l’entreprise, les directeurs financiers motivent leurs réponses par leur désir d’améliorer leur gestion des coûts salariaux.

Le télétravail aiderait les directeurs financiers à optimiser les coûts salariaux

Dans le détail, Gartner ajoute que ce pourcentage pourrait fortement augmenter après la fin de la pandémie chez certaines entreprises américaines. Ainsi, environ 25 % des 317 dirigeants financiers interrogés s’attendent à ce que 10 % de leurs employés travaillent à distance et 17 % d’entre eux parient que 20 % des collaborateurs resteront chez eux. Ils ne sont plus que 4 % à vouloir que 50 % des salariés de leurs entreprises travaillent définitivement à domicile.

Des salariés favorables au télétravail partiel, mais plus volage selon les RH

La seconde enquête, menée par Gartner le 2 avril 2020 auprès de 229 responsables des ressources humaines (RH), a révélé que presque 50 % des sondés déclarent que 81 % ou plus de leurs employés travaillent désormais à distance pendant la pandémie. Ce pourcentage bondit dans une fourchette comprise entre 61 à 80 % des employés pour 15 % des DRH interrogés.

L’enquête Gartner a aussi montré que de nombreux travailleurs prévoient de travailler à distance plus souvent à l’avenir. Ainsi, elle explique que si 30 % des salariés interrogés travaillaient à distance au moins une partie du temps avant la pandémie, ils pourraient être 41 % après. En effet, la majorité d’entre eux estiment être plus productifs chez eux. Attention toutefois, les télétravailleurs seraient moins fidèles en théorie à leur entreprise. En pratique, la même enquête révèle d’ailleurs que le pourcentage d’employés « sédentaires » désireux de rester chez leur employeur actuel est supérieur de 13 % aux télétravailleurs….

Les conditions technologiques sont réunies aux Etats-Unis

Gartner estime dans ces études que les conditions technologiques sont réunies aux Etats-Unis pour favoriser le télétravail massif. Ainsi, les capacités nécessaires en matière de réseaux, de sécurité et de connectivité sont désormais suffisantes pour sauter le pas, de même que le taux d’équipement en PC des salariés. Toutefois, l’étude ne mesure pas l’impact sociétal, juridique et économique d’un passage au télétravail pour un nombre nettement plus conséquent de collaborateurs permanents. D’ailleurs, certains des dirigeants interrogés déclarent que le statut de télétravailleur permanent à domicile ne serait pas une réponse valable pour tous leurs collaborateurs.

 

Les dépenses en équipement IT et en immobilier des entreprises seront fortement impactées

Ces changements de stratégie impacteront fortement les dépenses et les choix des entreprises américaines en matière d’équipements IT. Dans une enquête précédente, le cabinet d’étude avait constaté que 20 % des répondants prévoyaient de reporter leurs dépenses en équipement IT sur site. Aujourd’hui, ils sont 12 % de plus à vouloir le faire. Gartner indique également que faire travailler les employés à domicile aidera à réduire les coûts de location et d’entretien des installations immobilières. D’ailleurs, dans cette étude, 13 % des personnes interrogées déclarent avoir déjà réduit leurs dépenses immobilières, tandis que 9 % prévoient de le faire en 2020.

 

 

Auteur : Olivier Bellin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here