Accueil Nominations Gérald Karsenti a quitté Oracle – Pour Cisco ?

Gérald Karsenti a quitté Oracle – Pour Cisco ?

Gérald Karsenti, qui avait quitté HPE France durant l’été 2017, s’était vu nommé Country Leader d’Oracle France à la mi-septembre. Six mois plus tard, il quitte Oracle pour Cisco, selon notre confrère LeMagIT.

A la mi-novembre 2017, à l’occasion de l’événement Oracle Cloud Day Paris, le nouveau patron d’Oracle France, Gérald Karsenti, avait expliqué deux mois après son arrivée à la tête de la filiale française sa stratégie sur les trois prochaines années, et lancé un programme « important », nommé « Go Oracle ! »

Gérald Karsenti, le 13 novembre 2017, expliquant à la presse sa stratégie pour les 3 ans à venir

Le plan de Gérald Karsenti comprenait deux axes. Le premier qui voulait faire évoluer Oracle vers un modèle de services, impliquait une transformation interne avec le renforcement des compétences des équipes techniques et des recrutements « agressifs » côté commercial et avant-vente. Une cinquantaine de recrutements étaient alors prévus. Le second axe se concentrait sur « le mouvement vers le tout Cloud », avec l’ambition de passer de solutions traditionnelles à « des services tout digitaux ».

Sur la question des audits, et la dégradation de la qualité des échanges et des services vis-à-vis de ses entreprises clientes, dénoncée avant son arrivée par le Cigref, le dirigeant avait indiqué vouloir dialoguer et traiter chaque cas client.

Le Country Leader a-t-il réussi à faire passer son message, tel qu’il l’envisageait à l’époque, mettant en avant « Une volonté de transformation profonde de l’entreprise, avec de la joie » ? A-t-il eu les moyens de remplir sa mission ?

Dans un tweet, Henri d’Agrain, délégué général du Cigref, ne semble pas le penser et indique regretter « que les moyens qui avait été promis [à Gérald Karsenti] n’aient pas été mis à sa disposition pour restaurer un dialogue de confiance […] »

Gérald Karsenti prendra-t-il la tête de Cisco France ? Il pourrait remplacer Robert Vassoyan parti chez Atos début février.