Accueil Cloud computing Le Cloud décolle en France

Le Cloud décolle en France

Le Cloud, c’est bien parti ! C’est ce que révèlent les résultats de l’étude PAC CloudIndex, un outil de mesure de la maturité des organisations françaises.

PAC, cabinet européen de conseil et d’analyses sur le marché des logiciels et des services IT, publie la quatrième édition de son outil de mesure de la maturité́ des organisations françaises, le PAC CloudIndex. Celle-ci est la première à montrer que la maturité des entreprises françaises et des organismes publics vis-à-vis du Cloud augmente.
Trois éditions du PAC Cloudindex ont déjà été réalisées en juin 2013, décembre 2013 et juin 2014. Chaque fois, ce sont environ 200 entreprises et établissements publics français qui ont été interrogés par téléphone. Avec 300 répondants, la quatrième édition du PAC CloudIndex permet de dépasser les 900 interviews sur l'ensemble des 4 vagues. Ce dernier Cloudindex atteint en décembre 2014 un score de 517 sur 1 000, contre 455 en juin dernier. Cela va de pair avec l’augmentation de l’utilisation du Cloud qui est passée de 29 % en juin 2014 à 55 % en décembre 2014.

La percée du IaaS

Dans le détail des analyses, il ressort que le SaaS est le premier type de Cloud utilisé (54 % des répondants). Le IaaS (Infrastructure as a Service) et le PaaS (Plateform as a Service) progressent rapidement de leur côté, et passent respectivement de 29 % à 46 % et de moins de 10 % à 16 % entre les éditions 3 et 4. Près de 80 % des organisations considèrent au moins une application SaaS comme stratégique pour leur business. En outre, 45 % des utilisateurs de PaaS s’en sert pour développer des applications métiers. « Alors que le Cloud était principalement tiré par le SaaS, il apparaît dorénavant que les organisations utilisent pratiquement autant le IaaS et nous observons une réelle percée du PaaS. De plus, les organisations hésitent de moins en moins à utiliser le Cloud pour des domaines métiers stratégiques », indique Franck Nassah, SVP opérations PAC France.

Une vraie stratégie Cloud portée par le DSI

Le nombre d’organisations ayant mis en place une stratégie Cloud augmente très significativement : 30 % lors de la vague 4 contre environ 10 % pour les vagues précédentes. « Les organisations mettent en place des stratégies Cloud qui sont soutenues au plus haut niveau des entreprises et y allouent aussi des ressources dédiées afin de maximiser les chances de réussite », explique Franck Nassah. Dans la majorité des cas, c'est le DSI qui porte cette stratégie (36 %). Les métiers et le Comex font une réelle percée ; ils portent la stratégie dans 21 % et 18 % des cas.

Flexibilité et économie expliquent l'adoption du Cloud

Pour quelles raisons les entreprises passent-elles au Cloud ? Pour un besoin de flexibilité et de réduction des coûts principalement (66 %), pour l’amélioration du time to market (60 %) et du développement de produits, enfin pour mettre en place des solutions ou démarches innovants (59 %).

Le Cloud ne « tue pas » les prestations de services, indique PAC. Les organisations françaises attendent de leurs prestataires des services d'intégration du SaaS avec l'existant (65 %), la personnalisation des applications SaaS (63 %) ou encore la création d’un app store regroupant des applications SaaS intégrées entre elles.

Enfin,  Le made in France reste de rigueur. Le siège du fournisseur basé en France est le premier critère de choix aussi bien pour le Cloud public que pour le Cloud privé.

                      ——————-

A propos de CloudIndex
Le PAC CloudIndex est publié deux fois par an. Il a pour vocation d'évaluer le taux de maturité du Cloud par les utilisateurs en France, représentatifs de tous les secteurs, y compris le secteur public, et de toutes les taille de sociétés. Pour l’élaboration de cet index, PAC a mis en place une méthodologie permettant de quantifier le niveau de maturité en utilisant des critères d’évaluation tels que le niveau de connaissance du Cloud, l’utilisation actuelle d’offres Cloud (SaaS, PaaS, IaaS public, Cloud privé…), l’existence d’une stratégie Cloud et le niveau de son implémentation (métier, géographie, entreprise entière…), l’existence d’un « budget Cloud », l’existence d’un « leader » Cloud, etc.

                     ——————-

Juliette Paoli