Accueil Enquête A l’heure du Covid-19, « plus de la moitié des développeurs sont recrutés...

A l’heure du Covid-19, « plus de la moitié des développeurs sont recrutés à distance », Aude Barral, co-fondatrice de Codingame

Codingame vient de publier sa troisième étude annuelle sur le métier de développeurs. A cette occasion, Aude Barral, co-fondatrice et dirigeante de cette plateforme de référence sur le marché du recrutement de développeurs, fait part de son analyse à Solutions Numériques.

Codingame permet aux fans de code à travers le monde de perfectionner leurs compétences en programmation et de mettre en valeur leurs compétences auprès d’entreprises à la recherche de nouveaux talents. Plus de 15 000 développeurs, dont 25 % de Français, ont répondu à sa grande enquête annuelle*, la troisième réalisée par la plateforme. Métier, parcours de formation, carrière, recrutement…., leurs réponses sont correlées avec celles de décideurs RH et de recruteurs.
« Une des grandes tendances à noter cette année est l’accélération du télétravail », explique Aude Barral. Avec de nouvelles méthodes de travail et de nouvelles organisations. Aujourd’hui, plus de la moitié des entreprises proposent le télétravail à temps plein, alors que l’année dernière, il y en avait moins de 10 % ».

La dématérialisation des processus de recrutement

La pandémie a induit de nombreux changement structurels, notamment sur le recrutement à distance, avec des méthodes dématérialisées pour faire passer les entretiens, les évaluations ou encore pour mettre en place des process de « on boarding », souligne la dirigeante. Le Covid 19 a accéléré la dématérialisation des processus de recrutement pour la quasi-totalité des entreprises et les entreprises de la tech n’échappent pas, bien au contraire à ce mouvement. À l’heure actuelle, 52 % des professionnels de la tech sont recrutés via des procédures qui se déroulent 100 % à distance, entretiens d’embauche inclus, précise-t-elle.

Les profils DevOps sont les plus recherchés

Le Covid-19 a aussi eu un impact sur les métiers les plus recherchés. Ce sont les profils DevOps qui le sont aujourd’hui devant les développeurs Back-End et Full-Stack, alors que les entreprises qui ont déporté leurs activités dans le Cloud ont eu besoin de davantage de sécurisation, de performance, de scalabilité de leurs infrastructures web, explique Aude Barral. Ce sont ces professionnels DevOps que se disputeront âprement les entreprises cette année.

Le diplôme d’ingénieur n’est plus le sésame pour démarrer une carrière de développeur

Face à une pénurie de développeurs, les entreprises font d’ailleurs une place de plus plus importante aux autoididactes. Ainsi, 80 % des professionnels RH interrogés déclarent recruter des profils qui n’ont pas de formation diplômante. Un pourcentage à mettre en relation avec celui-ci : l’étude CodinGame 2021 révèle que 35 % des développeurs se considèrent autodidactes. « On a vu le changement s’opérer très lentement ces dernières années, les entreprises s’arqueboutant sur les diplômes. Mais les frontières bougent, et cela présage de l’évolution de ce secteur en termes de formation, de structure des métiers pour les années à venir ». Avec la difficulté constante de recrutement, le diplôme d’ingénieur ne constitue donc plus le sésame pour démarrer une carrière de développeur.

 

Des critères pour l’embauche parfois différents
entre recruteurs et développeurs

Si recruteurs et développeurs partagent certains critères, comme les défis techniques et les salaires, en revanche l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle est un point mis en avant par les développeurs – le deuxième dans leurs souhaits de carrière -, ce qui accompagne aussi le développement du télétravail alors que les programmeurs aiment bien travailler en horaires décalés et gérer leur temps de façon autonome. « Les entreprises sont en peu en retard sur ce point », souligne Aude Barral.

 

Javascript est le langage le plus demandé
sur le marché 

Pour la troisième année consécutive, Javascript se place en première position des langages de programmation les plus recherchés par les recruteurs. Fait intéressant, c’est aussi le langage le plus utilisé par les développeurs. Une donnée qui prouve que les professionnels de la tech savent anticiper les demandes du marché.

 

 

 

*L’enquête a été réalisée d’octobre à décembre 2020. Près de 15 000 développeurs et professionnels des ressources humaines dans 134 pays (France, États-Unis, Inde…) y ont participé cette année.