Home 5G Orange et Proximus choisissent Nokia et Ericsson pour la 5G en Belgique

Orange et Proximus choisissent Nokia et Ericsson pour la 5G en Belgique

Proximus, l’opérateur télécoms historique en Belgique, et son concurrent Orange ont tous deux choisi d’utiliser des équipements Nokia et Ericsson pour leurs déploiements respectifs de la 5G en Belgique. Les deux opérateurs abandonnent les équipements Huawei utilisés auparavant pour les réseaux 3G et 4G.

Proximus, l’opérateur télécoms historique en Belgique, a choisi à la rentrée les équipements télécoms des constructeurs finlandais Nokia et suédois Ericsson pour déployer la téléphonie mobile 5G en Belgique d’ici fin 2023. Mais aussi au Luxembourg semble-t-il. Proximus est le premier opérateur en Belgique à avoir lancé mi-2020un réseau 5G public. Il est aujourd’hui disponible sur 110 sites dans 62 villes et communes, principalement en Flandre, une nouvelle extension étant prévue dans les mois à venir.

Orange abandonne aussi le matériel Huawei localement…

Son concurrent français Orange a réalisé le même choix localement pour son réseau d’accès radio mobile 5G. Les deux opérateurs abandonnent donc les équipements Huawei utilisés auparavant pour faire fonctionner aussi leurs réseaux de téléphonie 3G et 4G existants. Proximus a aussi choisi Ericsson pour équiper son cœur de réseau data mobile 5G en dual-mode. Cette solution de pointe prend en charge les technologies 5G NR Standalone (SA) et Non-Standalone (NSA), 4G, 3G et 2G.

Proximus explique dans son communiqué avoir opté pour Nokia et Ericsson « à l’issue d’une procédure de sélection extrêmement concurrentielle, sur la base de critères technologiques, opérationnels, financiers et environnementaux« . L’opérateur télécoms historique belge a déclaré ne subir aucune pression de son Gouvernement ou des autorités européennes pour ne pas choisir Huawei.

… Tout comme BT au Royaume-Uni

En septembre, BT, l’opérateur télécoms historique du Royaume-Uni, avait lui aussi choisi Nokia pour construire ses futurs réseaux 5G. Il devrait mettre fin progressivement à son partenariat avec Huawei. Le constructeur télécoms chinois a d’ailleurs annoncé cet été l’arrêt de certaines de ses activités télécoms et serveurs au Royaume-Uni. En sera-t-il de même dans les pays européens, dont la Belgique, où Huawei a perdu sur les appels d’offres 5G ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here