Accueil Le stockage en réseau

Le stockage en réseau

Ce nouveau concept a été d’abord adopté par les grosses sociétés en bâtissant un stockage centralisé relié aux serveurs sur réseau Fibre Channel à 2, 4 puis maintenant 8Gb/s plus rapide qu’Ethernet. Mais son prix excessif le rend, même encore aujourd’hui, inaccessible aux PME. Depuis un petit nombre d’années, deux technologies leur permettent de profiter aussi de ce stockage centralisé en réseau : NAS et SCSI.

1/ NAS

 Il n’y a guère moins coûteux et plus simple que le NAS (Network Attached Storage). C’est une boîte qui ne contient que des disques durs en grappes, protégés par un RAID (Redundant Array of Independent Disks). Parmi les niveaux de RAID, mieux vaut opter pour le RAID-5 où les données sont réparties sur plusieurs disques avec un calcul de parité, lui-même réparti et stocké sur tous les disques. Si une unité tombe en panne, les données qu’elle contenait peuvent être reconstruites sur un disque de remplacement. Le RAID-6 nécessite un disque supplémentaire de secours (hot spare) mais a l’avantage d’éviter tout désagrément au cas où un autre disque viendrait à chanceler pendant la reconstruction. Ce NAS se connecte au réseau local par une simple prise Ethernet. Dès lors, tous les ordinateurs du réseau ont accès à ce stockage centralisé.

2/ iSCSI

iSCSI (Internet SCSI) une technologie plus récente qui a le vent en poupe. Lorsque le stockage augmente et qu’il faut multiplier les NAS sur le réseau, leur gestion devient un véritable casse-tête. Avec iSCSI (comme c’est le cas avec Fibre Channel, mais pour un moindre coût), on crée un nouveau réseau, dédié au seul stockage, et qui n’a qu’un point de liaison avec Ethernet, mais dont on peut augmenter la capacité à volonté. De plus, il gère directement des blocs, comme ceux d’un disque dur, via TCP/IP, et non pas des fichiers, que ne connaît que le NAS. Microsoft a bien aidé iSCSI en fournissant gratuitement son iSCSI Software Initiator qui permet d'activer un périphérique client ou serveur Windows au travers d’un réseau iSCSI.

admin