En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site eCommerce pour la vente de produits agricoles
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site eCommerce pour la vente de prêt-à-porter
    < 1 500 €
    > En savoir plus
  • Assistance à maîtrise d'ouvrage pour une société de transport
    < 7 000 €
    > En savoir plus
EBRC_Trust 2017_leaderboard

Voiture connectée : les 3 défis majeurs à relever par les constructeurs

GlobalK_Lean_pave

D’ores et déjà, lors de l’achat d’un véhicule, le consommateur prend davantage en compte l’éventail d’options proposés, tels que les fonctionnalités intégrées de sécurité, les services de divertissement, les systèmes de navigation ou encore la télématique d’assurance. Il s’agit ici d’un nouveau terrain qui offre de réelles opportunités de marché aux constructeurs. Or, pour être assurés d’en tirer profit, ces derniers devront parvenir à surmonter les 3 défis majeurs imposés par l’avènement de la voiture connectée. C’est tout le développement de cet avis d’expert de Pascal Dallioux, expert Performances Applicatives chez AppDynamics (solutions de gestion de performance applicatives)

 

Depuis la naissance de l’industrie automobile, la fiabilité et la performance sont des caractéristiques clés visées par tout constructeur. A l’heure où les véhicules disposent de plus en plus d’une connectivité embarquée, de nombreux acteurs du logiciel s’imposent sur le marché et viennent contester, sur le créneau de la voiture connectée, la place des constructeurs automobiles. Dans cette période décisive, l’enjeu majeur pour les constructeurs est d’étendre leurs promesses de performance et de fiabilité à un nouveau domaine qu’est celui des logiciels et des services connectés.

Selon un récent rapport de l’Association GSMA, la valeur du marché global de la voiture connectée devrait s’élever à 39 milliards d’euros d’ici 3 ans, alors qu’il représentait 13 milliards d’euros en 2012. Le rapport indique notamment que la connectivité sera le moteur principal de la croissance de l’industrie automobile. D’ores et déjà, lors de l’achat d’un véhicule, le consommateur prend davantage en compte l’éventail d’options proposés, tels que les fonctionnalités intégrées de sécurité, les services de divertissement, les systèmes de navigation ou encore la télématique d’assurance. Il s’agit ici d’un nouveau terrain qui offre de réelles opportunités de marché aux constructeurs. Or, pour être assurés d’en tirer profit, ces derniers devront parvenir à surmonter les 3 défis majeurs imposés par l’avènement de la voiture connectée.

Affirmer son positionnement sur le marché entre concurrence et partenariat

L’industrie automobile est un secteur mature et stable qui, au cours des 50 dernières années, n’a vu que 14 concurrents tenter de s’y immiscer… et échouer. Et tout d’un coup, l’industrie s’est trouvée en plein bouleversement marqué par la montée des constructeurs chinois, les fabricants de voitures électriques, l’impression 3D, etc. Avec l’avènement du véhicule connecté, la concurrence s’est d’autant plus accrue que les constructeurs traditionnels voient de nouveaux acteurs issus de l’informatique émerger sur leur marché. C’est notamment le cas pour Google et Apple, qui ont déjà fait des investissements considérables dans leurs propres projets de voiture connectée.

Pour rester compétitifs face à ces concurrents sérieux, les constructeurs automobiles sont entrés dans une nouvelle forme de compétition. En effet, l’enjeu pour eux est désormais de s’entourer de compétences complémentaires et de former des partenariats avec les principaux acteurs télécoms et autres fournisseurs de technologie. Le marché évolue actuellement en ce sens, Audi a annoncé sa collaboration avec Huawei pour connecter les véhicules au réseau chinois. IBM et PSA Peugeot Citroën ont prolongé leur partenariat visant à développer des services connectés pour véhicules. Afin de s’assurer que les services proposés par les véhicules connectés soient à la hauteur des attentes du grand public, cette tendance à la collaboration devra être renforcée et perpétuée dans le futur entre l’ensemble des acteurs concernés.

Assurer des niveaux de sécurité optimaux

Les changements les plus rapides et importants qui devront être apportés au sein de la voiture connectée seront sans doute liés au niveau de sécurité proposée. La législation proposée par l’Union Européenne impose à tous véhicules d’intégrer, d’ici 2018, une fonctionnalité eCall, qui permettra d’alerter automatiquement les services d’urgence en cas d’accident. L’Association GSMA prédit que ce service connecté sera le plus répandu et intégré à 41,7 millions de véhicules d’ici 3 ans. Il va sans dire que tout incident ou faille dans ces systèmes de sécurité pourrait être désastreux pour l’ensemble des parties impliquées. Pour les constructeurs, les dégâts juridiques et l’impact sur la réputation pourraient s’avérer énormes si la marque ne parvenait pas à mettre en œuvre ces systèmes de sécurité et assurer leur fonctionnement sans heurts.

Afin de garantir une sécurité optimale des véhicules, les dispositifs de sécurité doivent être embarqués et associer, dans une unité intégrale, à la fois le hardware, le software et la connectivité nécessaires. En séparant ces systèmes de sécurité d’autres fonctionnalités exécutées sur le réseau et moins critiques, notamment par des pare-feu, les fabricants peuvent assurer que les problèmes de performance dans d’autres services ne compromettent pas ces processus indispensables.

Conquérir l’eldorado des services « d’info–divertissement »

Dans la mesure où la connectivité ouvre un nouveau champ de possible pour les services automobiles, l’un des plus importants vecteurs de croissance pour les constructeurs automobiles sera dans le domaine des services d’info-divertissement. Afin de comprendre l’ampleur de cette croissance attendue, la société de conseil spécialisée dans le secteur automobile SBD a réalisé une étude selon laquelle les services automobiles tels que les actualités, la météo, les réseaux sociaux et le streaming de musique seront disponibles dans plus de 32 millions des voitures vendues en 2018. En conséquence, les constructeurs automobiles et les partenaires technologiques ont tout l’intérêt à s’imposer rapidement comme leaders sur ce nouveau marché.

Dans un avenir proche, la majorité des services d’info-divertissement seront déployées en tant que systèmes intégrés qui pourront être connectés directement au smartphone de l’utilisateur pour une connexion au réseau et un accès à sa sélection d’applications personnalisée. Cet accès via le smartphone permettra de facilement transférer toute la vie digitale d’un individu dans sa voiture. Pour cela, il va sans dire que les fabricants doivent veiller à ce que l’intégration de ces dispositifs ainsi que le fonctionnement des applications au sein du véhicule connecté soient irréprochables.

Facteur de différenciation et avantage compétitif potentiel incontestable, les applications vont requérir une attention particulière de toutes les parties concernées, et notamment en termes de visibilité en temps réel et ce, des applications jusqu’au code et à l’expérience utilisateur. Les équipes de développement et d’exploitation devront assurer le monitoring de la performance applicative pour pouvoir repérer immédiatement tout problème de compatibilité et envoyer des correctifs en ligne de façon automatique. Un suivi du fonctionnement des applications en temps réel permettra de résoudre tout souci de performance applicative bien avant qu’il n’affecte l’expérience d’utilisateur.

En outre, une analyse détaillée des applications pourra permettre aux constructeurs de comprendre comment les applications sont réellement utilisées par des individus différents et construire autour de ces usages une expérience personnalisée au sein de la voiture connectée.

Une nouvelle ère de performances

Depuis des années, la capacité de construire des véhicules fiables était au cœur de l’industrie automobile. Mais afin de ne pas se retrouver dans une position difficile, comme ont pu l’être les fabricants de PC quand les investissements se sont davantage tournés vers les logiciels, l’enjeu pour les principaux industriels de l’automobile est aujourd’hui d’arriver à se positionner dans l’apport de services connectés pour ne pas devenir les outsiders face à la mutation/transformation de leur marché. Dans ce contexte, les constructeurs automobiles seront amenés à davantage collaborer avec leurs partenaires technologiques à la fois sur l’innovation et les nouvelles façons de fournir des services aux utilisateurs. Mais dans cette quête de nouveaux marchés, il est crucial que les constructeurs automobiles n’oublient pas que la performance était, est et restera la raison principale du succès de leurs marques. Il est essentiel que les industriels automobiles ne perdent pas de vue cet engagement de qualité et d’efficacité et continuent de miser sur la performance.

 

 

Voiture connectée : les 3 défis majeurs à relever par les constructeurs
Notez cet article

Laisser un commentaire

L’intelligence Artificielle, une vraie rupture en Cybersécurité

L'IA ne révolutionne pas seulement la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, elle redéfinit les règles du jeu pour l'ensemble des acteurs de la sécurité. Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • La blockchain : un outil juridique bientôt incontournable ?

    Alors que le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, a présenté le…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • L'agile : deux décennies plus tard

    Austin, dans l’état du Texas. Nous sommes en octobre 1995, un article s’apprête à être…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • La gestion des données et des risques compliquée par le Cloud et le RGPD

    Alors que les cyberattaques touchent toujours autant les entreprises, le Cloud et le Règlement sur…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

GlobalK_Lean_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • L'intelligence Artificielle, vraie rupture en cybersécurité

    > Voir le livre
  • Préparation au règlement général sur la protection des données (RGPD)

    > Voir le livre
Bomgar_Cybersecurity_skycraper