En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 15/11/2017
    Cloud Expo Europe Paris 2017

    Cloud Expo Europe, Paris 2017, c'est le grand rassemblement d'experts dédiés au Cloud. Parmi les…

    en détail En détail...
  • 17/10/2017
    Mobility for Business

    7ème édition de Mobility for Business, le salon des solutions mobiles "pour une meilleure transformation…

    en détail En détail...
Innovaphone_AnywhereWorkplace_leaderboard

Séoul interdit à Google d’exporter ses données cartographiques

Vertiv_Power_300x250_FR

Google ne pourra pas utiliser les données cartographiques officielles de la Corée du Sud pour son service mondial de cartographie

Alors que Google opère son service cartographique en ligne en exportant les données cartographiques de chaque pays jusqu’à son siège californien et 14 autres centres de données à travers la planète, la Corée du Sud ne veut pas que ses cartes officielles y apparaissent, au motif que cela la rendrait plus vulnérable aux attaques éventuelles de Pyongyang. La Corée du Sud a rejeté ce vendredi 18 novembre la demande du géant informatique.

« Il existe des préoccupations selon lesquelles la demande de Google (…) risque d’aggraver les menaces contre la sécurité en période de confrontation entre les deux Corées« , a indiqué le ministère des Infrastructures et des Transports dans un communiqué. La très stricte loi sur la sécurité nationale en vigueur en Corée du Sud interdit au groupe américain d’exporter des cartes fournies par le gouvernement car elles pourraient permettre de localiser des installations militaires sensibles.

Google ne souhaitait pas brouiller les sites sensibles

Google a lancé Google Maps en Corée du Sud en 2008 mais il s’agit d’une version restreinte de ses services. Google fait valoir que la législation sud-coréenne est dépassée et l’empêche de manière injuste d’offrir la totalité de ses services, comme les itinéraires routiers, les informations sur les transports publics ou des images satellite. Il appuyait sa demande en expliquant qu’il pouvait fournir des services plus complets concernant la Corée du Nord, l’un des pays les plus hermétiques du monde, y compris un itinéraire routier entre Pyongyang et son site nucléaire de Yongbyon, ainsi que la localisation de ses camps d’enfermement. Séoul avait suggéré que Google brouille sur ses cartes les sites sensibles comme les centrales énergétiques, les installations militaires et les bâtiments officiels. Mais Google a rejeté cette proposition selon le ministère.

La Corée du Sud est l’un des rares pays, aux côtés de la Chine et de la Russie, à ne pas compter Google comme premier moteur de recherches. Le sud-coréen Naver, qui utilise seulement des cartes fournies par le gouvernement et qui brouille les installations sensibles, est son moteur numéro un.

 

Auteur : La Rédaction avec AFP

Séoul interdit à Google d’exporter ses données cartographiques
Notez cet article

Laisser un commentaire

RGPD : sensibiliser les collaborateurs

Le nouveau règlement européen sur la protection des données (RGPD) s'appliquera le 25 mai 2018. Conscio Technologies propose un parcours de sensibilisation pour les collaborateurs.

Découvrir le programme de sensibilisation

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Juridique - Données personnelles : la Cnil, aujourd'hui moins clémente, sanctionne pécuniairement Hertz France

    C’est la première fois qu’une sanction pécuniaire est prononcée par la CNIL pour une violation…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Cinq points clés pour bien choisir son hébergement informatique

    Pour Maxime Lenoir, business developer et expert en solutions d’hébergement chez APL, un projet d’externalisation…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Etude - La qualité des startups françaises en cybersécurité méconnue

    La France compte plus de 100 startups ou PME innovantes en matière de cybersécurité. Ce…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Global Knowledge_Docker_Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Global Knowledge_Docker_Skycraper