En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 11/10/2017
    Les Assises de la sécurité et des systèmes d’information 2017

    La 17ème édition des Assises de l'événement incontournable en matière de cybersécurité aura lieu du 11…

    en détail En détail...
  • 26/09/2017
    Salons Solutions 2017

    Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-achats, Demat', Serveurs & Applications…

    en détail En détail...
ITrust_SOC_leaderboard

Quatre conseils pour une gestion efficace des biens logiciels

GlobalK_Cloud_pave

La feuille de calcul Excel n’est pas une bonne solution… Frédéric Pierresteguy, directeur géneral France et Europe du Sud de Landesk, nous explique pourquoi, exemple à l’appui.

Un collaborateur du département comptabilité d'une très grande entreprise a noté une erreur dans une facture de renouvellement des logiciels. Cette facture mentionnait 1 300 licences logicielles alors que le service qui utilisait ce logiciel ne comptait que 300 utilisateurs. La comptabilité a aussi noté que l'entreprise payait inutilement le renouvellement de ces licences logicielles depuis trois ans. Ils ont examiné de plus près leurs processus métier, afin de déterminer pourquoi il y avait eu achat de 1 300 licences pour 300 utilisateurs.

Chaque année, l'entreprise remplaçait environ un tiers de tous ses PC/ordinateurs portables (actualisation du matériel). En analysant le mode d'achat des biens matériels et logiciels, ils se sont aperçus que le collaborateur en charge de l'achat des ordinateurs de bureau et portables avait suivi tous les achats dans une feuille de calcul. Cette personne émettait ensuite un bon de commande pour les licences logicielles à installer sur ses ordinateurs neufs.

L'entreprise a ensuite examiné le mode de mise au rebut des appareils. Il a été déterminé que la personne en charge de la mise au rebut des PC/ordinateurs utilisait également une feuille de calcul Excel et qu’il n'y avait absolument aucune communication entre ces deux personnes et ces deux processus.

Cette enquête a ainsi conclu que l'entreprise jetait en fait au rebut des licences logicielles utilisables lors de l'actualisation du matériel. Les licences logicielles affectées aux PC/ordinateurs portables déclassés n'étaient pas réaffectées aux nouveaux PC/ordinateurs portables qui les remplaçaient. Les racines du problème étaient évidentes : l'entreprise n'avait mis en place aucun processus ni outil logiciel capable de suivre et gérer correctement ses licences logicielles.

Voici donc 4 conseils à suivre pour ne pas en arriver là…

1 Éviter d'utiliser des feuilles de calcul

Éviter d'utiliser des feuilles de calcul pour le suivi de des licences logicielles ; préférer une base de données de gestion des biens logiciels. Lier les licences logicielles aux PC/ordinateurs portables où les logiciels sont installés. Créer un processus pour supprimer le lien entre la licence logicielle et un PC/ordinateur portable à déclasser. Afficher les licences logicielles qui ne sont plus liées à aucun appareil comme étant « disponibles » afin qu'elles puissent être liées à de nouveaux périphériques si nécessaire.

2 Utiliser des outils de découverte pour repérer et suivre les logiciels installés sur les périphériques des utilisateurs finaux.

Il est indispensable d’obtenir un inventaire des périphériques à intervalle régulier en configurant des outils de découverte automatisée qui envoient des rapports à une base de données de gestion des biens. Cela garantit une prise en compte à jour de tous les logiciels installés.

3 Suivre l'utilisation des logiciels

Utiliser des outils de découverte des logiciels également capables de suivre l'utilisation des logiciels. Lorsque l’on effectue un suivi des applications logicielles, il est précieux de savoir si les utilisateurs finaux utilisent réellement les applications fournies. Cela s'avère utile si l’outil de SAM (Software Asset Management ou Gestion des biens logiciels) peut signaler si un logiciel n'a pas été utilisé depuis 30 jours, 90 jours, 6 mois, 1 an, etc. La collecte des informations d'utilisation permet ainsi de réaffecter les licences des utilisateurs qui n'utilisent pas le logiciel installé, au lieu d'en acheter de nouvelles.

4 Configurer un portail de demande en self-service

Configurer un portail pour les collaborateurs responsables des commandes de logiciels et de matériel. Le portail de demande peut alors être lié à des processus ITIL qui utilisent un catalogue de services. Le portail de demande doit mettre à jour la base de données de gestion des biens chaque fois qu'un bon de commande est émis pour un nouveau bien matériel/logiciel.

 

 

Auteur : Juliette Paoli

Quatre conseils pour une gestion efficace des biens logiciels
Notez cet article

Laisser un commentaire

Intégrer une solution de communication unifiée

La communication remplace la simple téléphonie, avec intégration des e-mails, téléphone fixe et mobile, chat, visioconférence, social média, web…

Lire le livre-blanc

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Litige Google/fisc : Edouard Philippe évoque une contribution volontaire

    Edouard Philippe n'a pas exclu ce jeudi 13 juillet que la France puisse faire appel…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expertise- Cinq étapes pour gérer les vulnérabilités et les licences des logiciels open source

    Les risques concernant la sécurité et la conformité des composants tiers atteignent des proportions incontrôlables,…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Les attaques par "destruction of service" vont se multiplier selon Cisco

    DeOS, pour "Destruction Of Service" : ce nouveau type d'attaque va se multiplier, affirme Cisco. L'attaque de Petya…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Livre blanc : votre entreprise pourrait-elle surmonter une attaque de cryptovirus ?

    > Voir le livre
  • Menaces avancées, découvrez les techniques de détection avancée

    > Voir le livre
elo_processus pointe_skyscraper