En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 04/10/2017
    Convention USF 2017

    L'événement annuel de référence de l’ensemble de l’écosystème SAP français aura lieu cette année les…

    en détail En détail...
  • 19/09/2017
    Paris Retail Week 2017

    La 3ème édition du salon Paris Retail Week, l’événement professionnel européen dédié au commerce 360°, se…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site vitrine pour une société de conseils et de formations aux entreprises
    <1000 €
    > En savoir plus
  • Refonte de site vitrine pour une association sportive
    <1000 €
    > En savoir plus
  • Installation et paramétrage d'un serveur
    < 1 500 €
    > En savoir plus
Comexposium_AssisesSécurité2017_leaderboard

Quand la signature contractuelle devient vocale

Paessler_Restez-au-top-Securite_Pave

Destiné aux centres de contact, RecordSign est une solution inédite, et française, de contrat vocal. Tous les types de contrat peuvent être conclus par ce moyen.

Comment ça marche ? Après identification de la personne, le téléconseiller présente l’offre. Après une synthèse de l’offre structurée par le téléconseiller, le client donne son consentement pour souscrire via un contrat vocal. Enfin, vient la partie de la souscription vocale en tant que telle : le contrat vocal est enregistré puis versé dans un archivage à valeur probante. C’est l’éditeur français Vocalcom, fournisseur mondial de solutions de centre de contact, qui est à l’origine de cette solution de contrat vocal, fruit de plus de deux ans de recherche et de développement. L’éditeur l’a testée sur le dernier trimestre 2014 dans plusieurs secteurs d’activités tels que la banque et l’assurance, les télécoms ou encore la presse sur plusieurs dizaines de milliers de contrats.

 

vocalcom2

Le signataire du contrat peut réécouter ce dernier et le télécharger s’il le souhaite.

 

Une solution développée en partenariat avec Docapost et CDC Arkhinéo

Cette offre est proposée dans une solution multicanale « clé-en-main » qui regroupe dans le même appel le contrat vocal, sa notarisation (le cachet numérique), la gestion électronique du mandat SEPA (Single European Payments Area) et la signature électronique des documents dématérialisés (contrat, conditions générales de vente …). RecordSign intègre également l’archivage à valeur probante de l’ensemble des éléments constituants de la souscription. C’est Docapost, société du Groupe La Poste, tiers de confiance qui apporte la notarisation du contrat vocal, la gestion électronique du mandat Sepa et la signature électronique. CDC Arkhinéo, tiers de confiance archiveur et filiale de la Caisse des Dépôts, assure lui la conservation à valeur probante des contrats et leur conformité avec la législation en vigueur.

Comprendre en vidéo comment ça fonctionne 

Auteur : Juliette Paoli

Quand la signature contractuelle devient vocale
Notez cet article

Laisser un commentaire

Formations Cloud Computing

Les services IT ont plus que jamais besoin de formations pour soutenir leurs processus d’amélioration continue et de performance. Global Knowledge offre un vaste catalogue de formations Cloud.

Plus d’info

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Après les Etats-Unis, Qualcomm veut interdire la vente des derniers iPhone en Allemagne

    Don Rosenberg, Executive Vice-President et General Counsel de Qualcomm Inc., annonce la poursuite en justice…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Dématérialisation des documents RH, une aubaine pour les salariés ou pour les employeurs ?

    Depuis le 1er janvier 2017 et l’entrée en vigueur de la loi Travail, les employeurs…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • 46 milliards d'euros : le coût d'une cyberattaque mondiale massive

    53 milliards de dollars, soit 46 milliards d'euros, c'est le prix que pourrait coûter une…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
GlobalK_Cloud_Skycraper