En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 19/01/2017
    Entreprise Du Futur

    Organisée par l'éditeur Visiativ, la deuxième édition du congrès Entreprise Du Futur pour la transformation…

    en détail En détail...
  • 22/03/2017
    Salons Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management

    Du Datacenter au Cloud : voilà qui mérite une visite à la prochaine édition des…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site E-Commerce dans l'Onglerie
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Création de site Internet vitrine (naturopathe)
    800 €
    > En savoir plus
  • Site Vitrine Internet pour une société spécialisée dans l'immobilier
    <2000 €
    > En savoir plus
elo_processus pointe_leaderboard

Procès Oracle – Google : le juge est un développeur !

BAN_PHONEFLEET_2017_300x250

Voici une information surprenante et inattendue, qui fait le tour du web. Si, lors du procès opposant Oracle à Google, le jury populaire s'est dit incapable de trancher certaines questions, il n'en a pas été de même pour le juge William Alsup, qui connaît fort bien l'informatique et même le développement.

Il ne code pas en Java, mais avec d'autres langages, et cela ne l'a absolument pas empêché de comprendre de quoi il retourne. C'est ainsi qu'il a réfuté l'argument de copie de code à propos de la fonction rangeCheck, à la grande surprise de l'avocat d'Oracle.

William Alsup a alors déclaré à l'avocat qu'il avait de nombreuses fois codé des fonctions équivalentes, que c'est un travail très simple, et qu'en l'occurrence la copie des neuf lignes de code incriminées ne pouvait être qu'un accident.

Source : www.law.com

Auteur : Frédéric Mazué

Notez cet article

Laisser un commentaire

T-Systems propose ses services Cloud, localisés en France

Données hébergées en France et opérées en Europe, pour le respect le plus strict des normes sur la sécurité et la confidentialité des données. Plate-forme de cloud privé, hébergée dans les Data Centers d’Equinix . Partenariat technologique avec Netapp, Fortinet et Cisco.

Plus d’information

Sondage

Vos résolutions pour 2017

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
  • Démat : les bonnes pratiques

    À l’heure où les flux d’information et de données à traiter s’accroissent, la dématérialisation documentaire…

  • Métier : funambule

    Suivant comme chacun les élections politiques, je suis frappé par la double contrainte qui s’impose…

Témoignages
Juridique
  • Digital: tous soumis au droit américain ? L'avocat O. Itéanu met les pieds dans le plat

    Tous soumis au droit américain ? C’est le thème central de ce 5ème livre de l’avocat…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Sécurité : quels dangers pour 2017 ? Les prévisions de G Data

    Locky, Petya, TeslaCrypt, etc. : la vague de ransomware qui a touché l’Europe en début d’année…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Numérisation et emplois : une question de "Révolution des Compétences", selon ManPower

    Selon ManpowerGroup, la numérisation devrait accroître le nombre d'emplois, 83 % des employeurs prévoyant de maintenir ou…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
BAN_PHONEFLEET_CONTROLER_160x600
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
BAN_PHONEFLEET_CONTROLER_160x600