En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 03/07/2017
    Cloud Week 2017

    La Cloud Week 2017 se déroule du 3 au 7 juillet 2017 dans différents lieux…

    en détail En détail...
  • 26/06/2017
    OW2con’17

    OW2 anime une communauté open source mondiale dédiée à l'essor de logiciels libres et un…

    en détail En détail...
ITrust_SOC_leaderboard

Prison avec sursis à Bayonne pour la revente de logiciels Microsoft d’occasion

Global Knowledge_VEEAM_pave

En septembre 2016, le tribunal correctionnel de Bayonne avait entendu 5 prévenus de contrefaçon de logiciels sous XP. Revendus à des particuliers, notamment sur Amazon, les 2.064 produits avaient généré entre 2008 et 2010 un chiffre d’affaires de 720.989 euros. Le ministère public avait requis de la prison avec sursis et des dommages et intérêts.

Le jugement a été rendu ce 4 janvier 2017, condamnant effectivement les bayonnais à des peines de 12 à 18 mois de prison avec sursis, et à des dommages et intérêts d’un montant total de 4,6 millions d’euros,  pour Microsoft.

Lobbying de Microsoft?

Me Géraldine Pousson, avocate du principal prévenu, condamné à environ un million d’euros de dommages et intérêts, a indiqué à l’AFP qu’elle ferait appel et  a dénoncé une « avancée du lobbying de Microsoft » sur la jurisprudence française, visant à empêcher la vente de logiciels d’occasion.

La revente de logiciel est autorisée dans certaines conditions

Pourtant, depuis un arrêt de la Cour de justice européenne (CJUE) du 3 juillet 2012, la cession d’un logiciel est autorisée. Le jugement souligne : »même si le contrat de licence interdit une cession ultérieure, le titulaire du droit ne peut plus s’opposer à la revente de cette copie ».

Plusieurs entreprises se sont développées dans ce secteur du logiciel d’occasion, qui connaît une forte croissance. Le pionnier, UsedSoft, créé en Allemagne en 2003, avait d’ailleurs obtenu ce jugement de 2012 de la CJUE, après une longue bataille juridique contre Oracle.

Bien sûr les contraintes de cette autorisation de revente sont multiples  : le logiciel doit avoir été vendu dans l’UE, avec le consentement initial de l’éditeur, la licence doit pas avoir une durée illimitée, le cédant doit avoir désinstallé le logiciel, et ne plus l’utiliser.

Auteur : Jean Kaminsky

Prison avec sursis à Bayonne pour la revente de logiciels Microsoft d’occasion
3 (60%) 2 votes

Laisser un commentaire

Web Real Time Communication, la nouvelle révolution ?

Le WebRTC signifie « Web Real Time Communication » est un nouveau standard ouvert. Il permet de transférer en temps réel la voix, la vidéo, et le partage d’application d’un navigateur à un autre pour communiquer directement sur internet.

Plus d’information

Sondage

Attaques cyber: les DSI prennent-elles trop de temps pour mettre en place les mises à jour Windows ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • La Cnil condamne Facebook à 150 000 € d'amende

    La somme ne paraît pas énorme, mais c'est tout un symbole. En 2016, la Commission…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expert - Pour une sécurité optimale des environnements cloud actuels

    Suivez le guide pour renforcer votre sécurité : Christophe Auberger, directeur technique France, Fortinet. Les grandes…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Londres reste la capitale européenne de la Fintech

    Selon le dernier rapport du cabinet KPMG "The Pulse of Fintech" portant sur le quatrième…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Un contrat électronique fait économiser 50% du coût d'un contrat papier et améliore la validité…

    > Voir le livre
  • Un regard neuf sur la gestion des coûts de stockage des données archivées

    > Voir le livre
BlueMind_Nouvelle version_skycraper