En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    IT & IT Security Meetings 2018

    IT Meetings devient IT & IT Security Meetings et ouvrira ses portes en mars, du…

    en détail En détail...
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Styliste/Modéliste pour la création de modèles de vêtements pour femmes
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Amélioration d'un site e-commerce dans la vente de décorations et luminaires intérieurs
    < 4 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site eCommerce pour la vente d'édition de revues et périodiques
    < 3 000 €
    > En savoir plus
Tessi_Cetia_leaderboard

Première lecture au Senat de la loi numérique : la notion de secret des affaires entre le public et l’administration supprimée

Tessi_Cetia_pave

Le Sénat s’est attaqué mardi 26 avril en première lecture au projet de loi numérique, largement adopté en janvier par les députés, qui prévoit entre autres l’ouverture accrue des données publiques, une meilleure protection pour les internautes et un accès amélioré à Internet.
Le Sénat qui a renommé en commission ce projet de loi pour une République numérique en projet de loi pour une société numérique, se prononcera le 3 mai sur l’ensemble du texte. Le projet de loi fera ensuite l’objet d’une commission mixte paritaire chargée de trouver une version commune aux deux chambres.

Ouverture des données publiques et secret des affaires

La commission des lois avait approuvé l’ouverture des données publiques tout en s’efforçant de prévenir les risques de divulgation d’informations dont les conséquences seraient irrémédiables. Elle a donc introduit dans le code des relations entre le public et l’administration la notion de secret des affaires, déjà présente dans le code de commerce. Elle a également instauré une obligation de procéder, préalablement à toute mise en ligne, à une analyse des risques d’atteinte à des secrets protégés par la loi ou de ré-identification des personnes. Mais en séance les sénateurs ont supprimé cette notion de secret des affaires du code des relations entre le public et l’administration. Ils ont ainsi suivi Jean-Pierre Sueur (PS) qui a souligné que « la notion de secret des affaires n’a pas de définition stable en droit français ». Il a proposé à la place de rappeler que les relations entre le public et l’administration sont « soumises à la concurrence ». « Cela permettra aux journalistes qui enquêtent sur une banque, par exemple, de ne pas se voir opposer le secret des affaires », a-t-il fait valoir. « Sur le fondement du secret des affaires, une entreprise pourrait poursuivre un salarié lanceur d’alerte ou un journaliste », a souligné de son côté Catherine Morin-Desailly (UDI-UC). « La liberté d’informer est placée sous une épée de Damoclès. Bref, on s’alignera sur le modèle luxembourgeois », a-t-elle poursuivi.
Avec le soutien du gouvernement, les sénateurs ont adopté l’amendement de M. Sueur par 197 voix pour et 145 contre, l’ensemble des sénateurs Les Républicains.

Les sénateurs ont aussi décidé d’obliger toute administration recourant à des traitements algorithmiques pour la prise de décisions individuelles à le mentionner explicitement lors de leurs notifications aux administrés concernés.

 

Auteur : Juliette Paoli avec AFP

Première lecture au Senat de la loi numérique : la notion de secret des affaires entre le public et l’administration supprimée
Notez cet article

Laisser un commentaire

GDPR VS ISO

L’apport de la gestion des accès à privilèges (PAM) à la conformité réglementaire.Une cartographie comparative. Lire le livre blanc

Lire le livre blanc

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Sécurité des données clients : la CNIL inflige une sanction de 100 000 € à Darty

    La CNIL prononce une sanction de 100 000 euros à l’encontre de Darty pour ne pas…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Evolution des données : les prévisions 2018 pour les DSI, selon NetApp

    Les prévisions de NetApp se catalysent autour de la data, nouvel or noir de l’économie numérique.…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Startups Deep Tech : la France dans le Top 5 des investissements

    En Europe, depuis 2015, les investissements en capital-risque dans la "Deep Tech" ont augmenté 3…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Ixia_RGPD_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Préparation au règlement général sur la protection des données (RGPD)

    > Voir le livre
  • Comment la signature électronique a permis à Salesforce, LinkedIn, et McAfee d’ améliorer leurs performances.

    > Voir le livre
BlueMind_Nouvelle version_skycraper