En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
Nominations
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 03/05/2016
    Le crowdfunding : mode d’emploi pour financer vos projets

    Une formation proposée par l'Echangeur PME. Distinguez les différentes formes du financement participatif, ou crowdfunding, et…

    en détail En détail...
  • 10/05/2016
    Réussir son référencement naturel et payant

    Une formation proposée par l'Echangeur PME. Avez-vous le référencement que vous méritez ? 50 dernières…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
Shoretel_Webinaire Communications unifiées_leaderboard_V1

Oracle vs Google : le procès débute cette semaine

CPF 300x250v2

Depuis Août 2010, Oracle, qui a acquis la société Sun Microsystems, créatrice du langage Java, reproche à Google de violer, avec son système d'exploitation Android et la machine virtuelle Dalvik, les droits qu'elle détient désormais sur ce langage. Pour Oracle, Google serait coupable de copies de code verbatim.

Mountain View, de son côté affirme avoir  obtenu un accord de principe avec Sun Microsystems, avant son rachat par Oracle et nie le copier/coller. En outre le géant avance un autre argument : « Un programme peut, comme un livre, être protégé, mais pas le langage qui a servi à le construire, tout comme il n’y a pas de brevets sur les mots d’une page« .

Ceci dit pour résumer les choses simplement. Mais en fait la bataille juridique, dont le procès sera le dénouement, dure depuis près de 2 ans. 75 avocats s'affrontent et des dizaines d'auditions préliminaires ont déjà eu lieu. Oracle a constitué si épais et si complexe que le juge en charge de l'affaire a demandé à ce qu'il soit simplifié et a souhaité que des compromis entre les parties soient trouvés

Au départ, Oracle reprochait à Google le viol de 7 brevets, mais seuls deux d'entre eux ont finalement été retenus par le juge. Aucun compromis n'ayant été trouvé, le procès va donc avoir lieu.

Google a beaucoup à y perdre. Oracle réclame un milliard de dollars de dommage et intérêts et pour en outre se voir contraint à remanier Android. A la justice américaine de trancher désormais.

Auteur : Frédéric Mazué

Une offre globale pour la gestion documentaire de l’ entreprise

AM-Trust offre une offre globale pour l’entreprise : Solutions de démat, Externalisation de l’envoi du courrier sortant, Factures dématérialisées, Envoi de mailing, etc.

Plus d’info

Sondage

Une fuite massive des données confidentielles de votre entreprise est-elle à craindre?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Analyse - Google récidive sur le marché des comparateurs de prix

    Alors que la Commission européenne mène actuellement une enquête sur les pratiques anti-trust du géant…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Comment réussir à échouer… sa transformation digitale

    Richard Collin, président et associé de Nextmodernity (www.nextmodernity.com), est un praticien et expert qui accompagne…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • DSI : passer de la surveillance IT au board

    Comment évolue le rôle de DSI ? Quelles sont les technologies clés pour eux et leurs…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
arcaneo_topdsi_skyscraper
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Les solutions en mode Cloud mettent en avant la simplification de la production informatique pour…

    > Voir le livre
  • Espaces publics, Sièges sociaux… Comment garantir à vos visiteurs une connectivité indoor optimale ? Aujourd’hui…

    > Voir le livre
GK_catalogue2016_skyscraper_OK
x
Newsletter Solutions numériques

Restez informé. L’abonnement à
la newsletter est gratuit.

Inscrivez-vous