En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 03/07/2017
    Cloud Week 2017

    La Cloud Week 2017 se déroule du 3 au 7 juillet 2017 dans différents lieux…

    en détail En détail...
  • 26/06/2017
    OW2con’17

    OW2 anime une communauté open source mondiale dédiée à l'essor de logiciels libres et un…

    en détail En détail...
Celge_leaderboard

Oracle vs Google : le procès débute cette semaine

elo_processus pointe_pave

Depuis Août 2010, Oracle, qui a acquis la société Sun Microsystems, créatrice du langage Java, reproche à Google de violer, avec son système d'exploitation Android et la machine virtuelle Dalvik, les droits qu'elle détient désormais sur ce langage. Pour Oracle, Google serait coupable de copies de code verbatim.

Mountain View, de son côté affirme avoir  obtenu un accord de principe avec Sun Microsystems, avant son rachat par Oracle et nie le copier/coller. En outre le géant avance un autre argument : « Un programme peut, comme un livre, être protégé, mais pas le langage qui a servi à le construire, tout comme il n’y a pas de brevets sur les mots d’une page« .

Ceci dit pour résumer les choses simplement. Mais en fait la bataille juridique, dont le procès sera le dénouement, dure depuis près de 2 ans. 75 avocats s'affrontent et des dizaines d'auditions préliminaires ont déjà eu lieu. Oracle a constitué si épais et si complexe que le juge en charge de l'affaire a demandé à ce qu'il soit simplifié et a souhaité que des compromis entre les parties soient trouvés

Au départ, Oracle reprochait à Google le viol de 7 brevets, mais seuls deux d'entre eux ont finalement été retenus par le juge. Aucun compromis n'ayant été trouvé, le procès va donc avoir lieu.

Google a beaucoup à y perdre. Oracle réclame un milliard de dollars de dommage et intérêts et pour en outre se voir contraint à remanier Android. A la justice américaine de trancher désormais.

Auteur : Frédéric Mazué

Notez cet article

Laisser un commentaire

Web Real Time Communication, la nouvelle révolution ?

Le WebRTC signifie « Web Real Time Communication » est un nouveau standard ouvert. Il permet de transférer en temps réel la voix, la vidéo, et le partage d’application d’un navigateur à un autre pour communiquer directement sur internet.

Plus d’information

Sondage

Attaques cyber: les DSI prennent-elles trop de temps pour mettre en place les mises à jour Windows ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Juridique - RGPD : les précisons apportées par le G 29 sur les analyses d’impact

    Le G9, groupe des « CNIL » européennes, a publié des lignes directrices qui constituent des outils…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Exclusif Abattre le ransomware WannaCry – Qu’est ce qui a changé ?

    Le ransomware qui se cache derrière les attaques mondiales qui secouent la planète actuellement est connu…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • La France de plus en plus active dans la cybercriminalité

    Ce n'est pas un exploit dont on peut être fier : la France se place dans le…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
Global_Windows Server2016_skycrapper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Sécuriser le Cloud public et le cloud hybride

    > Voir le livre
  • Les 7 erreurs majeures qui font "dérailler" votre projet CMS (et comment les éviter)

    > Voir le livre
elo_processus pointe_skyscraper