En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
NTT secu_Threat Intelligence report_leaderboard

Mobiles : une association « gagnant-gagnant » entre Xiaomi et Microsoft ?

NTT secu_Threat Intelligence report_pave

Se recentrer sur les logiciels du côté de Microsoft, augmenter les ventes mondiales du côté du fabricant chinois Xiaomi, l’association des deux géants montrent leur nouvelle stratégie.

Un marasme mobile ? Microsoft est en tout cas dans l’embarras économique depuis le rachat de l’activité Devices & Services de Nokia en 2014 pour 5,44 milliards de dollars. Depuis, Nokia avec Foxconn ont racheté pour 350 millions de dollars la fabrication de téléphones de base, suite à l’abandon de la marque par Microsoft, et indiqué leur intention de rallier la plateforme Android de Google.

En 2014, Microsoft avait dû lancer un plan social d’envergue ayant conduit à 12 500 suppressions de postes et 78 00 autres coupes d’effectifs décidées l’année suivante. Et il y a une semaine, le géant de l’informatique Microsoft annonçait supprimer 1 850 emplois dans sa division fabricant des smartphones (1 350 dans Microsoft Mobile en Finlande et 500 dans le reste du monde). Un délégué du personnel de Microsoft Mobile, Kalle Kiili, avait même indiqué à l’AFP que Microsoft allait arrêter la fabrication de mobiles…

Se concentrer sur les logiciels du côté de Microsoft

« Nous concentrons nos efforts dans les téléphones là où nous pouvons faire une différence », a indiqué Satya Nadella, le patron de Microsoft dans le communiqué annonçant ces suppressions de postes. Une petite phrase qui pourrait accréditer les propos de Kalle Kiili, qui avait ajouté que Microsoft allait « faire néanmoins des logiciels ». De fait, Microsoft vient de s’allier au premier fabricant chinois de smartphones Xiaomi, qui conçoit des modèles sous Android. Ce dernier va reprendre des brevets du géant américain. Leur « partenariat de long terme » prévoit des échanges croisés de brevets, mais aussi l’engagement par Xiaomi qu’il préinstallera sur ses smartphones des copies de logiciels phare de Microsoft : la suite bureautique Office et la messagerie Skype.
Les Nokia ou les Lumia du géant américain n’ont pas eu assez de succès ? Microsoft jouera donc la carte des logiciels et s’imposera dans toutes les marques. Continuer à développer Windows 10 adaptés aux petits écrans, faire du support des mobiles existants… oui, mais la continuation d’une véritable activité de fabricant de smartphones semble s’éloigner. Et ce partenariat semble bien montrer cette nouvelle stratégie.

Pour Xiaomi, valoriser son image et augmenter ses ventes mondiales

Du côté de Xiaomi, l’affaire est intéressante, lui qui récupère au total presque 1500 brevets, qui couvrent les communications sans fil, la vidéo, le Cloud et les technologies multimédias. Premier vendeur de smartphones en Chine, devant Apple et Samsung, Xiaomi est un géant industriel. Mais il a du mal à s’imposer en Europe ou en Amérique du Nord où on le connaît peu. Au niveau mondial, Xiaomi n’a réalisé que 4,6 % des ventes de smartphones au quatrième trimestre 2015 (devancé par son compatriote Huawei, à 8,1%). Avec Lenovo, il a même été éjecté du top-5 au premier trimestre 2016, selon les résultats du cabinet IDC.

Ces brevets et ces logiciels Microsoft sont synonymes globalement de qualité et susceptibles de redonner l’image d’un fabricant, qui a été accusé de copier les autres, non seulement à l’étranger mais aussi sur son marché intérieur où la demande ralentit.

 

 

Auteur : Juliette Paoli

Mobiles : une association « gagnant-gagnant » entre Xiaomi et Microsoft ?
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Aides d'État: la Commission assigne l'Irlande devant la Cour de justice pour non-récupération des 13 milliards € d'avantages fiscaux perçus illégalement par Apple

    La Commission européenne a décidé d'assigner l'Irlande devant la Cour de justice de l'UE pour…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Cybermenace : "L’hameçonnage franchit un cap avec le détournement d'email", Alexandre Delcayre, Palo Alto

    Alexandre Delcayre, directeur Systems Engineering Europe du Sud, Russie, Israël, et l'Unit42, l'unité de recherches…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Cybersécurité et IA : les Français inquiets pour la sécurité de leurs données personnelles

    Les Français restent préoccupés par l’impact de l’intelligence artificielle sur la sécurité dans leur quotidien.…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Global K_Data scientist_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
BlueMind_Nouvelle version_skycraper