En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 15/11/2017
    Cloud Expo Europe Paris 2017

    Cloud Expo Europe, Paris 2017, c'est le grand rassemblement d'experts dédiés au Cloud. Parmi les…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Conscio_Bannière

Déréférencement mondial de pages : Google attaque une décision du Canada

Jalios_Digital Summit 2017_pave

Google a demandé à la justice américaine de bloquer une décision de la Cour suprême canadienne qui le contraint à déréférencer au niveau mondial des pages de résultats de recherches sur internet, même lorsque celles-ci ne sont pas effectuées au Canada.

La Cour suprême du Canada a donné raison fin juin au fabricant d’équipements de télécommunication Equustek, qui souhaitait que le géant américain ne dirige pas les internautes vers les pages de la société Datalink, qui vend des produits contrefaits. Google avait accepté de déréférencer 345 pages renvoyant depuis son moteur de recherche google.ca vers les produits commercialisés par Datalink, mais avait refusé de le faire dans le monde entier. Le groupe a demandé mardi à un tribunal californien de dire que la décision canadienne ne serait pas applicable aux Etats-Unis.
Dans un document de 143 pages consulté par l’AFP, Google affirme que la décision canadienne est « sans précédent » et qu’elle enfreint ses droits aux
Etats-Unis. Le moteur de recherche se présente comme un « tiers innocent » dans cette affaire car il est « juste un outil pour trouver des informations« . « Google n’est pas internet », poursuit le groupe, qui souligne qu’Equustek n’a pas demandé de déréférencement auprès d’autres moteurs de recherche, comme Yahoo ou Bing, ou sur des réseaux sociaux. Voir ici

Ce litige intervient alors que la France cherche à obliger Google à effacer des résultats de recherche dans le monde entier, pour respecter la direction européenne du « droit à l’oubli ».

 

Auteur : La rédaction avec AFP

Déréférencement mondial de pages : Google attaque une décision du Canada
Notez cet article

Laisser un commentaire

Réussir son projet collaboratif-14 novembre

Jalios Digital Summit, une journée qui vous donnera toutes les clés pour réussir votre projet collaboratif, le 14 novembre 2017 au Centre de Conférences Cœur Défense

Inscription

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Achat de pubs ou mots-clés : le fisc français réclame 600 millions d'euros à Microsoft

    Le fisc français a notifié un redressement fiscal de 600 millions d'euros à la filiale…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Avis d'expert - La préoccupation d’Amazon n'est pas de savoir ce qu'il souhaite vendre à ses clients

    Jean-Paul Crenn, fondateur de Webcolibri, cabinet conseil en e-commerce et transformation digitale, démontre que la…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • RGPD : une charge pour l'IT et la sécurité, mais pas que...

    Les entreprises se sont-elles mises au diapason des nouvelles règles européennes de sécurité et de…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
elo_processus pointe_skyscraper