En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 15/06/2017
    Forum CXP

    15 JUIN 2017 | Etoile Saint-Honoré, Paris 8 La journée annuelle du cabinet CXP dédiée…

    en détail En détail...
  • 26/06/2017
    OW2con’17

    OW2 anime une communauté open source mondiale dédiée à l'essor de logiciels libres et un…

    en détail En détail...
Celge_leaderboard

Cyberattaque : la situation stable ce lundi, selon Europol

qualiac_hautecouture_300x250

(AFP) – Les gouvernements et compagnies européens semblaient lundi matin avoir évité un « cyberchaos », a estimé l’office européen des polices Europol.

« Le nombre de victimes ne semble pas avoir augmenté et la situation semble stable en Europe, ce qui est un succès« , a déclaré à l’AFP le porte-parole d’Europol, Jan Op Gen Oorth. « Il semble qu’il y ait de nombreux responsables de la sécurité internet qui ont fait leur travail durant le week-end et procédé aux mises à jour des logiciels de sécurité« , a-t-il ajouté.
Selon Europol, plus de 200 000 ordinateurs dans le monde ont été affectés durant le week-end écoulé, une attaque sans précédent. Le directeur d’Europol, Rob Wainwright, avait indiqué dimanche redouter une augmentation du nombre de victimes « lorsque les gens retourneront à leur travail lundi et allumeront leur ordinateur« . « Nous n’avions encore jamais rien vu de tel« , avait ajouté M. Wainwright qui s’exprimait sur la chaîne de télévision britannique ITV.

L’attaque a débuté vendredi et touché des banques, des hôpitaux et des agences gouvernementales dans au moins 150 pays. Des centaines de milliers d’ordinateurs, surtout en Europe, ont été infectés par un logiciel de rançon, exploitant une faille dans les systèmes Windows. « Il est encore un peu tôt pour dire qui est derrière tout ça mais nous travaillons sur un outil de décryptage« , a indiqué lundi M. Op Gen Oorth. Le virus utilisé, nommé « WannaCry« , se répand avec une rapidité inédite et combine pour la première fois les fonctions de logiciel malveillant et de ver informatique. Il verrouille les fichiers des utilisateurs et les force à payer 300 dollars (275 euros) pour en recouvrer l’usage. La rançon est demandée en monnaie virtuelle bitcoin, difficile à tracer

Notez cet article

Laisser un commentaire

Web Real Time Communication, la nouvelle révolution ?

Le WebRTC signifie « Web Real Time Communication » est un nouveau standard ouvert. Il permet de transférer en temps réel la voix, la vidéo, et le partage d’application d’un navigateur à un autre pour communiquer directement sur internet.

Plus d’information

Sondage

Attaques cyber: les DSI prennent-elles trop de temps pour mettre en place les mises à jour Windows ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Transfert des données UE-Etats-Unis : c'est fait, le Privacy Shield succède au Safe Harbor

    La Commission européenne a adopté le Privacy Shield qui succède au Safe Harbor. Elle se félicite globalement…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Des lois pour se passer enfin du papier

    Le 5 décembre dernier en France, le décret n°2016-1673 est venu remplir le vide entourant…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Et vous, croyez-vous aussi à une cyberattaque pendant la présidentielle ?

    Les français sont mitigés face à ce risque. Ils sont près d’un sur deux (46…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • L’ e-paiement, à l’heure de l’expérience client

    > Voir le livre
  • 10 problèmes de réseau courants que PRTG Network Monitor vous aide à résoudre

    > Voir le livre
elo_processus pointe_skyscraper