En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 26/06/2017
    OW2con’17

    OW2 anime une communauté open source mondiale dédiée à l'essor de logiciels libres et un…

    en détail En détail...
  • 03/07/2017
    Cloud Week 2017

    La Cloud Week 2017 se déroule du 3 au 7 juillet 2017 dans différents lieux…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un logo et réalisation d'un packaging pour une société spécialisée dans la rééducation
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Logiciel MES (Manufacturing Execution System) pour une société de plus d'un siècle
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Création d'un site vitrine pour une association
    <800 €
    > En savoir plus
Kaspersky_true-cybersecurity_leaderboard

L'Inde devient le royaume du spam

Kaspersky_true-cybersecurity_pave

Selon  Sophos qui  vient de publier son dernier classement des douze principaux pays relayeurs de spam au premier trimestre 2012. En un an, l'Inde a dépassé les États-Unis pour devenir le premier pays diffuseur de courriels indésirables, relayant un spam sur dix.

L'essentiel du spam provient d'ordinateurs personnels, compromis par des attaques. La première place de l'Inde se justifie par l'augmentation très rapide du nombre de nouveaux internautes dans le pays, supposant que leurs ordinateurs ne sont pas convenablement protégés et que les FAI (fournisseurs d'accès internet) n'accordent pas assez d'importance au spam.

Dans le précédent classement, la France occupait la douzième place du classement, relayant 2,25% de la quantité de spam mondiale. Depuis, elle a disparu du classement (treizième position) alors que sa part du volume de spam diffusé a augmenté (2,46%).

Le débit global de courrier indésirable a diminué depuis le premier trimestre 2011, notamment grâce à un meilleur travail de la part des FAI dans le monde entier, mais aussi en raison d'une évolution de la technique des cybercriminels. Les spammeurs jugent de plus en plus le spam classique inefficace et se tournent donc vers les réseaux sociaux pour diffuser leurs campagnes, d'après Sophos.

Bien que le spam marketing de base connaisse une baisse, le nombre de messages propageant des programmes malveillants ou représentant davantage de tentatives ciblées de phishing de noms d'utilisateurs, mots de passe et informations personnelles, augmente, souligne Sophos.

Les douze principaux pays relayeurs de spam, de janvier à mars 2012, sont les suivants :

1. Inde 9,3 %

2. États-Unis 8,3 %

3. Corée du Sud 5,7 %

= 4. Indonésie 5,0 %

= 4. Russie 5,0 %

6. Italie 4,9 %

7. Brésil 4,3 %

8. Pologne 3,9 %

9. Pakistan 3,3 %

10. Vietnam 3,2 %

11. Taiwan 2,9 %

12. Pérou 2,5 %

« Bien que le spam classique puisse sembler n'être qu'un problème relativement mineur, avec des offres de médicaments aux résultats douteux ou des prétendues solutions pour s'enrichir rapidement, il peut souvent représenter une menace plus grave pour ses informations personnelles » commente Graham Cluley, Senior Technology Consultant chez Sophos. « Les dernières statistiques montrent que, dans les pays émergents, de plus en plus d'internautes néophytes se connectent sans prendre les mesures nécessaires pour bloquer les programmes malveillants, transformant ainsi leurs ordinateurs en zombies cracheurs de spam. »

Ces zombies sont des ordinateurs infectés, formant des réseaux appelés « réseaux de botnets ». Les cybercriminels utilisent ces réseaux de botnets pour envoyer des spam, voler des informations et lancer des attaques DDOS (par déni de service) demandant à tous les ordinateurs zombies d'accéder à un seul site Web à la fois, le rendant ainsi indisponible.

Auteur : Frédéric Mazué

Notez cet article

Laisser un commentaire

CyberSécurité dans le secteur Santé

Près de 90 % des organisations de santé ont été victimes d'un piratage au cours des 2 dernières années. Comment protéger les données sensibles des patients ?

Lire le livre blanc

Sondage

Attaques cyber: les DSI prennent-elles trop de temps pour mettre en place les mises à jour Windows ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • WannaCrypt, les impacts juridiques de la cyberattaque

    Ransomware WannaCry : Garance Mathias, Avocat à la Cour, livre ici les premières interrogations sur le plan…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Tiers-archiveur et logiciel d’archivage hébergé, quelle différence?

    Voici une question qui revient fréquemment. En termes d’engagements et de responsabilités vis-à-vis des documents…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Utilisation illicite de logiciels : une pratique douteuse plus qu'illégale pour la moitié des salariés français

    L'utilisation de logiciels sans licence ou piratés relève plus d'une éthique douteuse dans l'entreprise que…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
Kaspersky_true-cybersecurity_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Menaces avancées, découvrez les techniques de détection avancée

    > Voir le livre
  • Les 7 erreurs majeures qui font "dérailler" votre projet CMS (et comment les éviter)

    > Voir le livre
Kaspersky_true-cybersecurity_skycraper