En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 03/10/2017
    Microsoft Experiences’17

    Les 3 et 4 octobre 2017 : voici deux jours dédiés à l'intelligence numérique pour le…

    en détail En détail...
  • 28/09/2017
    Journée de la Transition Numérique 2017

    La seconde Journée de la Transition Numérique eFutura se tiendra le jeudi 28 septembre 2017 à Paris.…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site E-commerce pour des artisants chocolatiers - pâtissiers
    < 20 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour une société de formation d'adultes
    < 5 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour une société de déstockage
    < 6 800 €
    > En savoir plus
Wallix_Q4_leaderboard

Les versions anciennes de Java restent un vecteur d'attaque privilégié

Microsoft_MS experience S1 AI_pave

Tel est le thème de billet de Tim Rains, directeur de l'activité Microsoft Trustworthy Computing, sur le blog de sécurité de Microsoft. Ce billet met en exergue qu'environ la moitié des attaques bloquées par les outils de sécurité Microsoft au cours de cette année concernent la machine virtuelle Java.

Ce n'est pas vraiment que Java soit plus vulnérable qu'autre chose, mais peut-être que Java donne trop une impression de sécurité, ce qui rend ses utilisateurs négligeants.

Ainsi le billet fait mention d'une faille découvert en mars 2010 et qu'Oracle a corrigé le même mois. Pourtant selon Microsoft 2,5 millions d'attaques sur cette faille ont été interceptées au cours de premier semestre 2011. Autre exemple encore plus édifiant, une faille découverte en décembre 2008 et corrigée ce même mois, a malgré tout été attaqué près de 1,7 millions de fois en 2011!

D'où la conclusion de l'auteur du billet : maintenir son Windows à jour ne suffit pas pour garantir la sécurité du système. Il est nécessaire de veiller à mettre à jour les applications qui y tournent, et parmi celles-ci la JVM qui restent un vecteur d'attaque privilégié des pirates.

Source : le billet de Tim Rains

Auteur : Frédéric Mazué

Les versions anciennes de Java restent un vecteur d'attaque privilégié
Notez cet article

Laisser un commentaire

2 jours consacrés à l’intelligence numérique

Les 3 et 4 octobre, Microsoft experiences’ 17 accueillera plus de 14 000 visiteurs au Palais des Congrès de Paris, dont les managers des plus grandes sociétés européennes, start-ups, incubateurs...

Agenda & inscription

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Piratage de données : action en nom collectif au Canada contre Equifax

    Une action en nom collectif (class action) a été lancée mardi au Canada afin d'obtenir…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expert - Mise en conformité à la GDPR : la visibilité, un prérequis

    Le nouveau règlement européen sur la protection des données impacte à la fois l'infrastructure informatique,…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Lutte contre les ransomwares : en France, les PME préfèrent la formation à l'approche technologique

    On sait les entreprises françaises attachées à la formation de leurs collaborateurs. En matière de…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
Microsoft_MS experience S1 TRUST_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Communications unifiées : la mobilité et la collaboration au cœur des métiers

    > Voir le livre
  • INTÉGRATION DE LA COMMUNICATION MULTICANAL

    > Voir le livre
Microsoft_MS experience S1 AI_skycraper