En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Préparation des données de 7 ERP existants en vue de leur migration et intégration dans un nouvel ERP
    Non Communiqué €
    > En savoir plus
  • Mise en place d'une solution de GED pour une pharmacie créée en 1995
    > 50 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site vitrine pour un médecin
    <500 €
    > En savoir plus
Global Knowledge_Docker_leaderboard

Les Etats-Unis intensifient leur cyber-guerre contre l’Etat Islamique

BlueMind_Nouvelle version_pave

Les américains partent à l’assaut des réseaux islamiques avec ces 6 000 soldats de guerre numérique.

Les Américains utilisent des armes informatiques dans leur guerre contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie, a déclaré lundi 29 février le secrétaire à la Défense Ashton Carter. « Nous utilisons des outils informatiques pour affaiblir la capacité du groupe Etat islamique à opérer et communiquer sur le champ de bataille virtuel« , a déclaré M. Carter lors d’une conférence de presse au Pentagone. « Il s’agit de leur faire perdre confiance dans leurs réseaux, de surcharger leurs réseaux pour qu’ils ne puissent pas fonctionner, et faire toutes ces choses qui interrompent leur capacité à commander leurs forces, et à contrôler leur population et leur économie« , a-t-il expliqué.

Le chef d’état-major inter-armées Joseph Dunford, aux côtés du secrétaire à
la Défense, a fait le parallèle entre assiéger l’EI physiquement dans ses places-fortes de Mossoul (Irak) et Raqa (Syrie), et l’assiéger dans le cyberespace.
« Nous essayons à la fois physiquement et virtuellement d’isoler le groupe Etat islamique« , a-t-il expliqué. Mais les deux responsables se sont refusés à détailler davantage les cyber-opérations de l’armée américaine. « Nous ne voulons pas » que les jihadistes « soient capables de faire la différence » entre les perturbations liées aux cyber-armes américaines et les perturbations qui n’ont rien à voir, a expliqué le général Dunford.

La confidentialité est d’autant plus importante que ces cyber-armes sont « nouvelles« , « surprenantes« , et « utilisables » face à d’autres adversaires que l’EI, a souligné de son côté M. Carter. Le secrétaire américain à la Défense n’a pas précisé quels étaient ces adversaires. Mais les responsables américains de la Défense n’ont cessé de mettre en garde ces dernières années sur les capacités des Russes et des Chinois en matière de guerre des réseaux, sans oublier celles des Iraniens et des Nord-Coréens.

6 000 cyber-combattants

Les Etats-Unis sont en train de constituer une force d’environ 6 000 soldats spécialisés dans la guerre informatique, placés pour l’instant sous l’autorité de l’amiral Michael Rogers, le patron de la NSA, l’agence de renseignement chargée de l’espionnage électronique. Ce « cyber-commandement » de l’armée américaine, regroupant 133 unités de combat, doit être capable de mener à la fois des opérations de défense des réseaux et ordinateurs américains, et d’attaque sur des machines adverses. Le Pentagone est resté jusqu’à maintenant très discret sur les activités de ces cyber-combattants mais l’administration prévoit d’augmenter de 15% l’enveloppe de la guerre informatique dans le budget de la Défense 2017, à 6,7 milliards de dollars, soit un peu plus de 1% du budget total de la Défense américaine.

 

Auteur : la rédaction avec AFP

Les Etats-Unis intensifient leur cyber-guerre contre l’Etat Islamique
Notez cet article

Laisser un commentaire

Signature électronique: webinaire 30 novembre

Au travers d’un parcours utilisateurs simple, la solution de signature électronique Universign est ergonomique et apporte les meilleures garanties légales.

Info er inscription

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Amazon : Bruxelle veut mettre au pas le géant américain - 250 M € à rembourser

    Bruxelles inflige aujourd'hui une amende de plusieurs centaines de millions d'euros à Amazon, alors que…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Cybermenace : "L’hameçonnage franchit un cap avec le détournement d'email", Alexandre Delcayre, Palo Alto

    Alexandre Delcayre, directeur Systems Engineering Europe du Sud, Russie, Israël, et l'Unit42, l'unité de recherches…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • 8 dirigeants d'entreprise sur 10 victimes de violation de données

    Basée sur les adresses e-mail de cadres dirigeants de plus de 200 entreprises parmi les…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Global Knowledge_Docker_Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique

    > Voir le livre
  • Les bonnes pratiques pour implémenter une solution de personnalisation

    > Voir le livre
Universign_maitrisez risques signature elec_skycraper