En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 21/03/2018
    Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management

    La 9ème édition de l’évènement phare du Cloud et des datacenters a lieu les 21…

    en détail En détail...
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
Schneider_SMARTBUNKER_leaderboard

Le télétravail, une solution à la grève de la SNCF ?

Schneider_SMARTBUNKER_pavé

Grève dans les transports, trains bondés… Et si le télétravail et ses outils collaboratifs offraient une alternative au bureau classique ?

17% des français travaillent déjà à distance, selon LBMG Worklabs (Le télétravail en France), spécialisé dans le conseil en travail à distance. Et d’après un sondage d’OpinionWay de 2013, 76 % des employés franciliens le souhaitent. Il s’agit d’un des avantages les plus prisés par les salariés et en passe d’être adopté dans presque tous les secteurs de l’industrie comme un moyen d'attirer et de retenir les meilleurs talents. Alors pourquoi ne pas profiter de la grève des transports pour mettre davantage en place le télétravail, sachant qu’une journée de travail pour tous les salariés français coûte environ 2,5 milliards d'euros (chiffre de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie)? Mais comment les cadres dirigeants peuvent-ils parvenir à rendre le télétravail fonctionnel, utile et efficace ? Comment s’assurer que le travail sera aussi productif ? Comment s’organiser afin que tous les employés aient le même niveau d’information et se sentent partie intégrante d’une équipe ?

Le télétravail en 5 points

Pour Lifesize, la division de Logitech spécialiste de la vidéo-collaboration, une politique de travail à distance efficace se développe en cinq points. Il faut d'abord établir des règles et des lignes directrices avec les salariés sur la productivité, les horaires de travail, la participation aux réunions et le partage de documents. Les responsables, eux-mêmes en situation de mobilité, n’auront alors plus à s'inquiéter du travail fourni à distance par leurs employés dès lors qu’ils sont responsables de leur temps, soutient l’éditeur. Si 78 % des directeurs associent dans un premier temps télétravail avec perte de productivité et baisse de résultats, ils ne sont plus que la moitié à le penser après avoir pratiqué le télétravail. « Selon les résultats de notre étude, 78 % des dirigeants d'entreprise doutent de l'efficacité de leurs collaborateurs en télétravail, mais ils ne sont plus que 41 % après l'avoir pratiqué », explique Frantz Gault, associé de LBMG Worklabs.

Outre la mise en place de règles de fonctionnement, il faut « privilégier l’intégrité de chacun », soutient Lifesize. Assimiler le lieu de travail à une communauté et non à une hiérarchie permet aux dirigeants d’entreprise d’être en mesure d’adopter le point de vue de leurs employés. Et pour développer une communauté à travers des centaines de kilomètres, la vidéoconférence est un bon moyen. « Créer de la confiance et de l’empathie au sein d’une communauté est beaucoup plus facile lorsqu’une signature électronique ou une voix sont liés à un visage », indique Lifesize.

D’où le troisième point, lié : la communication, par email, messagerie instantanée et vidéo qui se jouent des distances. L’organisation de réunions stratégiques et plus informelles à distance est également à développer. Que l’on passe par une solution dédiée de visioconférence, par Skype, Viber Deskstop ou encore par Google Hangout, les solutions sont multiples, sur Mac, PC, tablette ou smartphone.

Reste à évaluer les performances des employés. Réactivité, autonomie et responsabilisation, respect des délais pour traiter une mission sont les critères d’évaluation à prendre en compte, bien davantage que le contrôle de présence.
Et Hugues de Bonnaventure, directeur général France de Lifesize de conclure : « Le télétravail offre de nombreux bénéfices : en gains de productivité mais également en terme de bien-être du salarié. Les deux sont finalement liés. Le travail à distance ne doit pas compromettre la qualité du travail produit, les horaires de travail de l'employé doivent être respectés, tout comme le sentiment d’intégrité au sein de l'entreprise dans son ensemble.

A domicile ou en télécentre

Selon une toute récente enquête de l’agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact), le bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée est essentiel dans la satisfaction du travail pour 75 % des répondants, une préoccupation dorénavant en tête pour les salariés, en particulier pour les franciliens, qui passent plus d’1 heure 20 dans les transports chaque jour ! Le télétravail apparaît donc aujourd’hui comme une nouvelle façon de travailler, plus en adéquation avec les aspirations des salariés. Mais outre le travail à domicile, il est aussi possible de travailler dans un télécentre, un espace partagé par plusieurs salariés d’entreprises différentes. Ces télécentres offrent tous les outils nécessaires, et en particulier des connexions Internet rapides. Ils ne sont certes pas si nombreux dans l’Hexagone si l’on se réfère à l’annuaire des télécentres en France (http://www.telecentresenfrance.fr/index.php), mais ils devraient se développer davantage. Pour répondre à ces nouveaux besoins et usages, Orange s’est d’ailleurs récemment associé à Regus et La Caisse des dépôts pour mettre en place un réseau de télécentres dans les zones urbaines. L’opérateur apporte ses infrastructures réseau et la téléphonie.

 

Auteur : Juliette Paoli

Le télétravail, une solution à la grève de la SNCF ?
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Avantages fiscaux d'Apple et d'Amazon : Bercy soutient les décisions de la Commission européenne

    Dans une déclaration commune, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et Mounir Mahjoubi se réjouissent des…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Big Data : avoir une vision claire des données et des risques associés

    Problèmes sur la visibilité d'ensemble du trafic des données qui transitent sur les réseaux, risque…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Edition, conseil, services : une croissance record de 3,4 %

    Le Syntec Numérique a livré ses chiffres pour 2017 et 2018. Editeurs, sociétés de conseils…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

BlueMind_Nouvelle version_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Livre blanc « Digital Needs Trust " : pour construire ensemble un écosystème digital européen…

    > Voir le livre
  • Adopter un Plan de Continuité d’Activité (PCA)

    > Voir le livre
Global K_Data scientist_skycraper