En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Appels d'offres en cours
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 07/07/2015
    4ème Congrès des DAF et des Directeurs Juridiques

    Rendez-vous incontournable des directeurs juridiques, administratifs et financiers, le Congrès des DAF et des Directeurs…

    en détail En détail...
  • 06/07/2015
    La Cloud Week Paris du 6 au 10 juillet 2015

    Faire de Paris et de l’Ile de France, les leaders du Cloud Computing en Europe…

    en détail En détail...
cloudweek-banniere-728x90

Le mystère du langage DuQu résolu : du bon vieux C de papa

banniere-cloudweekparis-300x250

Nous vous avons fait récemment état que la perplexité des experts de Kaspersky Labs devant la complexité du code du malware DuQu et même quant au langage utilisé.

Il a été rapidement établi que DuQu est un malware « haut de gamme » dérivé du redoutable Stuxnet. Il a également été établi qu'une bonne partie du code a été écrite en C++, mais certains morceaux, bien que faisant clairement apparaître une orientation objet, ont résisté à l'analyse.

Kaspersky Labs a alors lancé un appel à la communauté des programmes. 200 commentaires et 60 mails ont été reçus à la suite de cet appel, qui ont permis de tout comprendre et de percer le mystère.

Dans un nouveau billet, aussi passionnant que le premier les experts de Kaspersky expliquent que le code de ce virus a tout simplement été écrit en C. Mais pas n'importe quel C. Du C à l'ancienne, à la papa, tel qu'on en voyait à une époque où C++ n'existaient pas encore et où des programmeurs chevronnés programmaient en ce langage avec une orientation objet. Il existait d'ailleurs des frameworks pour cela, et peut être que l'un d'eux a été utilisé. Le code a tout simplement été compilé avec Microsoft Visual Studio 2008 et les options de compilations qui vont bien pour obtenir un exécutable aussi compact que possible.

Pour les auteurs du billet de blog, il est très clair que les auteurs de DuQu sont des programmeurs de la vieille école, très efficaces et expérimentés:

« Toutes les conclusions ci-dessus indiquent une équipe de développeurs professionnels qui réutilisent du vieux code écrit par une élite de développeurs old school. De telles techniques sont normalement rencontrées dans les logiciels professionnels et à peu près jamais dans les malwares d'aujourd'hui. Une nouvelle fois, cela indique que DuQu, tout comme Stuxnet, est une gemme logicielle qui se distingue de tous les malwares abrutis que nous rencontrons couramment« .

Auteur : Frédéric Mazué

10 arguments clés en faveur de la virtualisation du stockage DataCore

Capacité augmentée jusqu'à 4 fois, performances jusqu'à 10 fois et coûts de stockage réduits jusqu'à 75%

Lire le livre blanc Datacore
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Confidentialité des archives numériques : la Fédération des Tiers de Confiance fait le point

    Ce guide gratuit de 48 pages publié par la Fédération des Tiers de Confiance (FNTC)…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Où finit le rôle du directeur marketing et où débute celui du directeur informatique ?

    La satisfaction client est aujourd’hui un enjeu essentiel pour les entreprises, et plusieurs outils sont…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Les Français sont les plus anxieux au monde sur la protection de leur vie privée sur Internet mobile

    Forrester publie une étude comparative , menée après de 20 000 internautes du monde entier,…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
aruba-skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Le tour de la question dans ce dossier de 24 pages, élaboré par la rédaction…

    > Voir le livre
  • Pourquoi avez-vous besoin d’un plan de récupération après sinistre ? En cas de perte de…

    > Voir le livre
GData_skyscrapper
x
Newsletter Solutions numériques

Restez informé. L’abonnement à
la newsletter est gratuit.

Inscrivez-vous