En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 24/01/2017
    Forum International de la Cybersécurité (FIC)

    Organisé conjointement par la Gendarmerie nationale, CEIS et EuraTechnologies, et co-financé par la région Hauts-de-France,…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
FIC_FIC2017_leaderboard

Le MIT crée le sable intelligent

Schneider_Décembre2016_pave

Le MIT est un endroit mythique de l'informatique. C'est au MIT que John McCarthy, l'inventeur du langage LISP, a fait ses travaux sur l'intelligence artificielle. Aujourd'hui, toujours dans le domaine de l'intelligence artificielle, le MIT vient de faire réalité ce que l'on a vu dans de nombreux films de science fiction.

Le MIT vient de créer ce qu'il appelle du sable intelligent ou sable auto-sculpturant. En fait de sable, il s'agirait plutôt de gravier :-)

Il s'agit de tout petits cubes, de 10 millimètres de côtés, capables de communiquer entre eux pour reconstituer des formes 3D (même si la démonstration dans la vidéo ci-dessous ne parle que de 2D).

Chacun des grains de sable embarque un tout petit micro-processeur avec 32 Ko de code, et 2 Ko de RAM. Le rapprochement des cubes se fait  par un jeu d'aimants sur chaque cube, les aimants étant commandés par le processeur. C'est par la disposition de ces aimants que les cubes se collent les uns aux autres pour former la forme recherchée. Ces aimants ont encore deux autres rôles. C'est à travers eux que les cubes communiquent entre eux, et c'est à travers eux que passe l'alimentation en énergie des cubes.

Le MIT explique que la plus grosse difficulté dans cette réalisation était la mise au point d'un algorithme « d'intelligence distribuée » qui soit très économe à la fois en matière de ressources utilisées dans le cube, mais aussi en matière de ressources de communication entre les cubes.

Auteur : Frédéric Mazué

Notez cet article

Laisser un commentaire

Accédez à vos documents d’entreprise via à un simple champ de recherche !

Webinar DEMO LIVE - Jeudi 15 Décembre 2016 à 11h30

Info & Inscription

Sondage

Cadeau "geek": quel objet connecté sera sous votre sapin cette année? ( 4 réponses, maximum autorisé)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Fichiers clients et prospects : quelle durée de conservation avec la nouvelle norme NS-48 ?

    Le 14 septembre 2016 a été publiée au Journal Officiel une nouvelle délibération de la…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • DDoS de Dyn : une cyberattaque pourrait-elle couper Internet ?

    Après l’attaque de Dyn, Philippe Humeau, directeur Stratégie du Groupe OT, s’interroge : Internet pourrait-il être…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Phishing : le « as a service » profite aussi aux cybercriminels

    Une campagne de phishing établit sur le modèle as a Service (PhaaS) reviendrait quatre fois…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
Schneider_Décembre2016_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Etes-vous en conformité avec les nouvelles règles européennes et l’ « état de l’art »…

    > Voir le livre
  • Les 5 grands défis du DSI en 2016 - Comment transformer son SI sans perdre…

    > Voir le livre
Schneider_Décembre2016_skycraper