En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Mobility Meetings

    Lancement d’un nouveau salon Mobility Meetings, qui aura lieu à Cannes les 20, 21 et…

    en détail En détail...
Schneider_SMARTBUNKER_leaderboard

Le ministre britannique de la Défense accuse Moscou de faire de la désinformation « une arme »

ITrust_SOC_pave

Le ministre britannique de la Défense Michael Fallon a accusé jeudi la Russie de faire de la désinformation « une arme » pour déstabiliser les Occidentaux, s’en prenant notamment aux opérations de piratage internet.

« Nous voyons aujourd’hui un pays qui, en faisant de la désinformation une arme, a fait naître ce que nous pouvons voir comme un âge post-vérité« , a déclaré M. Fallon lors d’un discours à l’université de St Andrews, en Ecosse. « La Russie met de toute évidence l’Otan et l’Occident à l’épreuve. Elle cherche à étendre son influence, à déstabiliser les pays et à affaiblir l’alliance » atlantique, a-t-il ajouté. Elle « porte atteinte à la sécurité nationale de beaucoup d’alliés et au système des règles internationales. C’est pourquoi il est dans notre intérêt et dans celui de l’Europe de garder une Otan forte et de dissuader la Russie« , a-t-il déclaré.
Il a notamment estimé que l’Otan devait « se défendre de manière aussi efficace dans le cyberespace qu’elle le fait dans les airs, sur terre et en mer« , contre les actes de piratage.

Pour Moscou, ces accusations sont « gratuites »

Moscou a de son côté dénoncer des « accusations gratuites » de la part de Londres
« Nous sommes convaincus que de telles accusations à l’égard de notre pays
sont purement gratuites« , a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin,
Dmitri Peskov. « Nous ne comprenons pas comment un ministre si haut placé puisse avancer ces accusations gratuites qui n’ont aucun fondement« , a-t-il souligné, regrettant l’attitude « hostile » de M. Fallon.

Fin novembre, le Parlement européen a adopté une résolution où il s’est dit
« gravement préoccupé par le développement rapide de l’activité inspirée par le
Kremlin en Europe, y compris la désinformation et la propagande visant à
maintenir ou à accroître l’influence de la Russie et à affaiblir et à diviser
l’Union européenne« . Le président russe Vladimir Poutine avait alors dénoncé cette résolution, disant regretter des « tentatives pour nous apprendre la démocratie » et y voyant au contraire « une évidente dégradation, au sens politique du terme, de la notion de démocratie dans la société occidentale« .

 

Auteur : La Rédaction avec AFP

 

Le ministre britannique de la Défense accuse Moscou de faire de la désinformation « une arme »
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Les imprimantes sont-elles frappées d’obsolescence programmée ?

    Le 18 septembre dernier, l'association HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée) a déposé une plainte contre…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Big Data : avoir une vision claire des données et des risques associés

    Problèmes sur la visibilité d'ensemble du trafic des données qui transitent sur les réseaux, risque…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Cybersécurité : en 2018, des outils encore plus destructeurs

    Après une année marquée par des attaques informatiques de grande ampleur, 2018 promet d'être faste…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

banniere_FIC2018_skycrapper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Global K_Data scientist_skycraper