En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Développeur Delphi pour de la maintenance
    < 10 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour la vente de prêt-à-porter féminin
    < 3 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site E-commerce dans la vente de prêt-à-porter pour enfants
    A déterminer €
    > En savoir plus
Universign_simplifiez process couts_leaderboard

Le conseil général de la Seine-Saint-Denis devient hyper connecté

Universign_maitrisez risques signature elec_pave

Confronté à l’explosion des besoins en télécommunications des établissements du département au moment où des efforts économiques sont demandés aux collectivités, le conseil général de la Seine-Saint-Denis a décidé de réduire sa dépendance aux opérateurs dont les factures menaçaient de s’alourdir, le transport de données s’ajoutant à la téléphonie.

Avec un réseau fibre optique de 15 Km déjà installé pour les besoins de la signalétique lumineuse des carrefours, l’idée a germé de devenir opérateur interne et le Département a choisi Interdata, acteur majeur en intégration réseau et spécialiste de la sécurité du Système d’Information, pour installer un réseau MPLS avec des équipements Juniper Networks. « Le temps était venu pour nous de sauter le pas », explique  Marc Abel,chef du bureau de l’Ingénierie des Réseaux et des Télécommunications au conseil général de la Seine-Saint-Denis. « Tout allait dans la même direction : notre consommation téléphonie et Internet, multipliée par le nombre d’établissements possédant chacun son autocommutateur, représentait un coût exponentiel que nous n’aurions pas pu stopper sans cette solution et, dans le même temps, la technologie a évolué pour permettre à des organisations de notre taille de devenir leur propre opérateur. De plus, nous possédions déjà une partie du réseau fibre optique, donc tout concordait. »

Parmi les projets moteurs du département : le collège connecté

Trois agents territoriaux s’occupent de la maintenance télécom des 125 collèges que compte le département, dont 12 collèges numériques. Sans une mise en réseau de ces établissements, il était impossible d’intervenir partout. Désormais, faire la maintenance d’un serveur, d’un vidéoprojecteur interactif ou d’une imprimante 3D, est relativement simple, le réseau pouvant fournir la capacité supplémentaire requise, sans surcoût.

La fibre au service de la fluidité de la circulation automobile

Avec le développement du tramway et des bus à haut niveau de service sur le département, un réseau fibre optique se crée pour faire transiter les informations relatives à la circulation et que la signalétique lumineuse s’adapte à la circulation automobile et au passage du tramway. Ce réseau existant facilite le travail de génie civil pour l’installation de la fibre, constituant une artère de communication pour tout le Département. Les mêmes fourreaux ont pu servir pour y glisser de la fibre dédiée aux communications internes.

Avec ce nouveau réseau MPLS installé et exploité par les équipes du Département avec l’aide d’Interdata, les fibres optiques et les équipements actifs sont mutualisés entre deux directions du Département et l’unité lycées de la Région. De plus de nouveaux usages pourront voir le jour, par exemple, assurer des vidéo-conférences entre établissements.

Des projets de bâtiments intelligents

Avec ce réseau, les projets fourmillent. Le département pourrait envisager de mettre différents capteurs dans les bâtiments dont il a la charge. Il sera ainsi possible de vérifier à distance la température d’un site pour ajuster la chaudière, par exemple. Des caméras de surveillance pourraient renforcer le système d’alarme, permettant de vérifier un bâtiment avant de s’y déplacer.

Le choix d’Interdata et de Juniper Networks

Sur les bases d’un cahier des charges précis, un appel d’offres a été lancé. La réponse d’Interdata était celle qui répondait le mieux concernant le rapport fonctionnalités/services attendus/prix de revient. Marc Abel précise : « Interdata connait parfaitement les équipements de Juniper Networks, qui nous ont été conseillés par les Conseils généraux de Meurthe-et-Moselle et de la Loire, et dont nous avons également apprécié le fonctionnement lors de nos tests. De plus, nous avions déjà travaillé ponctuellement avec Interdata qui connaît déjà notre territoire. Acteur de terrain, Interdata a su nous guider pour avoir le maximum de résultats avec un investissement minimum. »

Brice Chalel, ingénieur chez Interdata, témoigne : « Aujourd’hui, fournir un réseau MPLS à un client, c’est lui offrir une grande flexibilité. Il est libéré des contraintes physiques et des délais de réponse des opérateurs : il peut intervenir lui-même, rapidement, pour répondre à un nouveau besoin. Nous lui fournissons les équipements, nous formons et nous accompagnons ses équipes avec notre Business Unit Interdata AIR pour qu’elles soient autonomes sur la supervision et l’administration. Au Conseil général de la Seine-Saint-Denis, la vingtaine d’agents dédiés au pôle Réseaux et Télécoms va voir évoluer sa mission, de la téléphonie au rôle d’opérateur télécom. »

En maîtrisant ses abonnements auprès des opérateurs télécoms, le conseil général de la Seine-Saint-Denis limite ses frais de fonctionnement tout en permettant le développement de nouveaux services en faveur des usagers. Plus le temps passe et plus il économise. De nombreux sites sont ainsi passés de 1 Mb/s à 50 Mb/s de débit, sans surcoût.

Auteur : Juliette Paoli

Le conseil général de la Seine-Saint-Denis devient hyper connecté
Notez cet article

Laisser un commentaire

Réinventer les processus à l’heure de la transformation numérique

Comment mettre en place une approche BPM -Collaboration IT / métier efficace –Retour d’expériences. Webinaire : mardi 28 novembre de 11h00 à 11h45, avec CXP Group.

Infos et inscription

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Avantages fiscaux d'Apple et d'Amazon : Bercy soutient les décisions de la Commission européenne

    Dans une déclaration commune, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et Mounir Mahjoubi se réjouissent des…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Vidéo - Alain Bouillé, président du CESIN, n’imagine pas l’agilité sans tests continus

    Toute entreprise devra former sur le long terme ses développeurs et ses administrateurs, et surveiller…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Recrutement des cadres : 9 entreprises sur 10 des activités informatiques ont embauché au 3e trimestre

    Les entreprises du secteur des activités informatiques recrutent, poussées par le développement de leur business.…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Universign_maitrisez risques signature elec_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Gestion des accès à privilèges

    > Voir le livre
  • Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique

    > Voir le livre
Universign_maitrisez risques signature elec_skycraper