En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    Edition 2018 des salons Solutions RH

    L’édition 2018 du rendez-vous de toute la communauté RH, avec 3 grandes manifestations aura lieu…

    en détail En détail...
  • 21/03/2018
    Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management

    La 9ème édition de l’évènement phare du Cloud et des datacenters a lieu les 21…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création de site Internet vitrine de promoteur marchand de biens immobiliers
    <1000 €
    > En savoir plus
  • Création de site Internet vitrine dans l'immobilier
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Styliste/Modéliste pour la création de croquis de prêt-à-porter
    A déterminer €
    > En savoir plus
Global K_Data scientist_leaderboard

Le bulletin de paie sur les rails de la dématérialisation

ITrust_SOC_pave

Dès le 1er janvier 2017, les entreprises pourront remettre sous forme électronique le bulletin de paie à leurs salariés.

Pour la Fédération des Tiers de Confiance (FNTC), le BPE, Bulletin de Paie Electronique, représente une belle opportunité. « L’incitation des pouvoirs publics à dématérialiser, particulièrement le bulletin de paie, peut être impactant pour l’économie et les métiers de la confiance numérique se positionnant sur ce secteur », estime Alain Borghesi représentant du groupe Archivage & Coffre-fort électronique au sein de la FNTC.

L’article 24 de la loi travail prévoit que l’employeur peut procéder à la remise du bulletin de paie électronique sauf en cas d’opposition du salarié. Ce bulletin de paie électronique devra être remis et conservé « dans des conditions de nature à garantir l’intégrité des données, la disponibilité pendant une durée fixée par décret et la confidentialité des données ainsi que leur accessibilité dans le cadre du service associé au compte mentionné au 2° du II de l’article L. 5151-6 [qui traite d’un service en ligne gratuit mis à disposition de chaque titulaire d’un compte personnel d’activité lui permettant de consulter les droits inscrits sur celui-ci et de les utiliser] ».

C’est précisément ici que les tiers-archiveurs et éditeurs de coffres-forts électroniques veulent entrer en jeu. Alain Borghesi insiste sur le fait que la conservation des documents demeure du ressort du salarié « qui peut aujourd’hui choisir sa solution parmi les diverses offres disponibles sur le marché en fonction des services à valeur ajoutée recherchés :  les portails des services RH des entreprises ne couvrent pas toujours la remise aux salariés de documents numériques à valeur probante, ni la mise en place de vrais coffres-forts électroniques personnels, opérés par des tiers de confiance ».

Le BPE, bon pour l’image de marque

Outre les économies qu’elle génère, la mise en place du BPE est valorisante pour l’image de l’entreprise, considèrent les professionnels. Elle serait en outre dynamique et s’inscrirait dans une démarche de transformation digitale. De plus, le choix offert au salarié de choisir son propre coffre-fort serait le signe d’une entreprise socialement responsable. Autant d’avancées que la FNTC approuve sans surprises. « Cet article de loi confirme la nécessité d’une offre de service variée préservant la liberté de choix du salarié et la concurrence entre les acteurs de la confiance numérique dans le respect du cadre réglementaire ou normatif français et européen, pour permettre aux utilisateurs de conserver ses documents et de faciliter la démonstration de leur véracité », souligne la fédération.

Auteur : Frédéric Bergonzoli

Le bulletin de paie sur les rails de la dématérialisation
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • RGPD : la CNIL regrette "le calendrier retenu pour l’adaptation du droit français"

    La CNIL a rendu le 30 novembre 2017 son avis sur le projet de loi…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expertise - Quel est l’impact du RGPD pour les technologies Blockchain ?

    Les « mineurs » de Bitcoin pourraient-ils être considérés comme des « processeurs de données » traitant…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Edition, conseil, services : une croissance record de 3,4 %

    Le Syntec Numérique a livré ses chiffres pour 2017 et 2018. Editeurs, sociétés de conseils…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

BlueMind_Nouvelle version_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
banniere_FIC2018_skycrapper