En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 24/02/2017
    Salon Virtuality Paris, le 24 février 2017

    Le premier Salon Virtuality Paris présente le meilleur de la réalité virtuelle pour tous les secteurs et…

    en détail En détail...
  • 07/03/2017
    ROOMn, au cœur de la transformation digitale des entreprises, du 7 au 9 mars 2017

    ROOMn est la seule rencontre d’affaires qui rassemble pendant 3 jours 800 décideurs au profit…

    en détail En détail...
Global_Windows Server2016_leaderboard

La Cyber Threat Alliance donne sa présidence à l’ex-responsable de la cybersécurité à la Maison Blanche

BigData2017_pave

Outre ce nouveau président, la Cyber Threat Alliance (CTA), qui vient de se constituer en organisme à but non lucratif, accueille de nouveaux membres fondateurs, élargit la portée de sa mission.

Michael Daniel rejoint la CTA pour conduire la mission dévolue à cette entité : perfectionner les mécanismes de défense contre les cyberadversaires à l’échelon mondial. Michael Daniel officiait depuis 2012 comme conseiller spécial du Président Obama et coordinateur en cybersécurité à la Maison Blanche. « Michael Daniel met au service de la CTA la vaste expertise dont il jouit dans l’élaboration de programmes et de cyberpartenariats stratégiques couvrant les secteurs public et privé, et impliquant également d’autres pays, en vue de mettre au point les solutions de sécurité les plus efficaces. En se dotant d’une personnalité morale, la CTA exprime la détermination de ces chefs de file sectoriels à œuvrer de concert afin d’arrêter les méthodes les plus efficaces pour automatiser les échanges de données sur les menaces et faire front commun dans la lutte contre des cyberattaques complexes », indique un communiqué officiel.

Michael Daniel explique, lui : «Je crois que les consommateurs sont mieux protégés grâce à des partenariats, où les leaders de l’industrie travaillent ensemble, apportant leurs points de vue uniques, et collaborent efficacement sur la ‘threat intelligence’ avec l’objectif final de lutter contre l’ensemble des cyberadversaires. Je considère la CTA comme l’organisation la plus efficace pour mener à bien cette mission

La nouvelle plate-forme automatisée de mutualisation de la veille sur les menaces

Développée conjointement depuis un an par ces membres fondateurs – Fortinet, Intel Security, Palo Alto Networks, Symantec, rejoints tout récemment par Check Point Software Technologies et Cisco, la nouvelle plate-forme de mutualisation de la veille sur les menaces de CTA automatise le partage des informations en quasi-temps réel afin de remédier aux problèmes posés par le recours à des tactiques de veille isolées et manuelles. Cette plateforme optimise l’organisation et la structure des informations sur les menaces en élaborant des scénarios d’adversité, qui centralisent l’ensemble des éléments se rapportant à une campagne d’attaques donnée afin d’accroître l’intérêt contextuel, la qualité et l’exploitabilité des données. « Cette approche innovante transforme une veille abstraite sur les menaces en autant de protections réellement exploitables, permettant aux membres d’accélérer l’analyse des informations et le déploiement de mécanismes intelligents dans leurs produits respectifs », poursuit le communiqué.

Depuis sa création, en 2014, la CTA a régulièrement échangé des informations sur les botnets, les menaces mobiles et les indicateurs de compromission en rapport avec les menaces persistantes avancées (APT), ainsi que les échantillons de logiciels malveillants. Les efforts concertés de la CTA ont permis de percer le code de CryptoWall version 3, l’une des familles de rançongiciels les plus lucratifs au monde puisqu’elle a permis à des acteurs malveillants d’amasser un butin total supérieur à 325 M$. Les analyses et conclusions de la CTA ont poussé les cybercriminels à développer la version 4 de CryptoWall, que la CTA a également mise au jour.

Le CTA s’entoure aussi de nouveaux membres affiliés, notamment IntSights, Rapid7 et RSA, qui rejoignent Eleven Paths et ReversingLabs

Auteur : Juliette Paoli

Notez cet article

Laisser un commentaire

NOTRE GRAND SONDAGE : VOS BUDGETS IT

Quelles ont été vos dépenses en 2016 ? Quel est votre budget pour 2017 ? Prenez 3 minutes pour répondre à notre sondage en ligne, et vous recevrez en avant-première les résultats détaillés l’ enquête.

Participer au sondage

Sondage

Le DROIT A LA DECONNEXION a fait son entrée dans le code du travail le 1er janvier

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Juridique - Mots de passe: quelles recommandations de la CNIL ?

    La délibération de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) portant adoption d’une recommandation relative…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expertise - Il faut plus que du 100% flash pour garantir la performance de bout-en-bout

    A l’heure où le stockage Flash séduit de plus en plus d’entreprise, Gabriel Chadeau, Country…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Les ETI françaises à la traîne sur le digital

    EY et Apax Partners ont publié le premier baromètre de la maturité digitale des ETI…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
PAN_livre blanc guide_skyscrapper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Comment bien se protéger contre les ransomwares ?

    > Voir le livre
  • La réussite d’un projet ERP relève de la responsabilité de la direction générale

    > Voir le livre
Global_CCNA_skycrapper