En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    Mobility Meetings, toutes les solutions mobiles

    Lancement d’un nouveau salon Mobility Meetings, qui aura lieu à Cannes les 20, 21 et…

    en détail En détail...
  • 14/03/2018
    IT Partners, le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT

    Le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT français ouvrira ses portes les 14 et…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Designer de produits grand public
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Création d'un site eCommerce pour la vente d'objets d'arts Africains
    <2000 €
    > En savoir plus
  • Développement d'une plateforme de mise en relation pour un assembleur de compétences au service des commerçants
    A déterminer €
    > En savoir plus
banniere_FIC2018_leaderboard

La Commission européenne autorise la fusion Nokia / Alcatel-Lucent

ITrust_SOC_pave

En matière de concentrations, la Commission européenne a autorisé, le 24 juillet, le rachat d’Alcatel-Lucent par Nokia.

Annoncé à la mi-avril, cette méga-fusion est donc agréée. Le nouvel ensemble pèsera environ 30% du marché.

Lire ci-dessous le communiqué de la Commission, avec ses commentaires.

 

Communiqué de la Commission européenne

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations, le projet d’acquisition d’Alcatel-Lucent par Nokia. Les deux entreprises fournissent, au niveau mondial, des équipements et des services de télécommunication. La Commission a estimé que l’opération ne poserait pas de problème de concurrence, notamment parce que les parties ne sont pas des concurrents proches et parce que plusieurs concurrents puissants au niveau mondial continueront d’exercer leurs activités à l’issue de l’opération.

La Commission a évalué les effets de l’opération sur la concurrence dans le domaine des équipements de réseau mobile, notamment des équipements de réseau d’accès radio (servant à connecter les appareils mobiles aux réseaux) et des systèmes de réseau de base (qui acheminent, par exemple, les appels téléphoniques et le trafic de données). Elle a estimé que, même si l’entité issue de la concentration détiendra une part de marché cumulée approchant, voire dépassant, les 30 % pour certains types d’équipements, les chevauchements entre les activités des deux entreprises sont, dans les faits, limités. En effet, Nokia est très présente dans l’EEE, où Alcatel-Lucent est un acteur modeste; à l’inverse, cette dernière est très présente en Amérique du Nord, où les activités de Nokia sont assez limitées.

La Commission prévoit une croissance de Samsung

En outre, plusieurs autres acteurs puissants sont présents sur le marché: Ericsson et Huawei, qui restent, avec Nokia, les principaux acteurs en Europe, ainsi que l’entreprise chinoise ZTE et l’entreprise coréenne Samsung. Même si les parts de marché de ZTE et Samsung sont actuellement limitées, la Commission estime qu’elles ne reflètent pas totalement l’importance de leurs offres respectives sur le plan de la concurrence. Samsung, en particulier, devrait jouer un rôle plus important dans un avenir proche pour ce qui concerne les équipements de télécommunication mobile de dernière génération (la 4G, en cours de déploiement, et la 5G). Enfin, l’enquête de la Commission n’a pas permis d’établir qu’il serait plus difficile pour les acteurs nouveaux ou de petite taille d’entrer sur le marché et de s’y développer à l’issue de l’opération.

La Commission a également examiné l’éventualité que l’opération ait pour conséquence de rendre les marchés en cause plus sujets à une coordination entre les acteurs restants. Elle a toutefois conclu que l’opération ne modifierait pas de manière significative la structure du marché afin de rendre la coordination plus facile, notamment du fait de l’importance de l’innovation technologique et du manque de transparence sur les marchés en cause.

Auteur : Jean Kaminsky

La Commission européenne autorise la fusion Nokia / Alcatel-Lucent
Notez cet article

Laisser un commentaire

L’intelligence Artificielle, une vraie rupture en Cybersécurité

L'IA ne révolutionne pas seulement la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, elle redéfinit les règles du jeu pour l'ensemble des acteurs de la sécurité. Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • APPLE BAISSE DE 50 DOLLARS LE PRIX DE LA BATTERIE DE L'IPHONE

    Après la révélation du bridage caché des des iPhone 6, 6S et SE, Apple a…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Stockage : Daniel Sazbon, du SNIA, livre ses prévisions pour l’année 2018

    Daniel Sazbon, président du Conseil d’Administration de SNIA Europe (The Storage Networking Industry Association), livre…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Applications choisies par les salariés = productivité en hausse

    Laisser les employés utiliser plus largement les applications de leur choix accroît leur productivité, selon…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Primobox_Demat RH_skycraper 1
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
banniere_FIC2018_skycrapper