En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Site internet de réservation dans le domaine du prêt-à-porter
    < 6 700 €
    > En savoir plus
  • Styliste/Modéliste pour la création de modèles de sous-vêtements pour homme
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Préparation des données de 7 ERP existants en vue de leur migration et intégration dans un nouvel ERP
    Non Communiqué €
    > En savoir plus
BlueMind_Nouvelle version_leaderboard animée

Google intensifie ses actions contre les contenus « terroristes »

Universign_maitrisez risques signature elec_pave

Après Facebook la semaine dernière, Google détaille ses efforts en matière de lutte contre les contenus « extrémistes ou liés au terrorisme » sur sa plateforme vidéo YouTube, grâce notamment à l’intelligence artificielle.
Google, comme d’autres géants d’internet, fait face à des pressions régulières des gouvernements qui leur demandent de lutter plus efficacement contre ce genre de contenus. Fin mai, les dirigeants du G7 ont encore accentué leur pression sur ces entreprises. « Nous travaillons, comme d’autres, depuis des années à identifier et faire disparaître le contenu qui va à l’encontre de nos règles. Mais la vérité, aussi gênante soit-elle, c’est que nous devons, en tant que secteur économique, reconnaître qu’il faut faire davantage« , a écrit le groupe dans un texte publié sur son blog. Cette démarche « peut être compliquée: la vidéo d’un attentat terroriste peut relever de l’information si elle est publiée par la BBC, ou bien être une apologie de la violence, selon le contexte et l’utilisateur qui l’a mise en ligne« , poursuit le groupe.

Intelligence artificielle et experts humains

Google promet de renforcer son utilisation de l’intelligence artificielle, de façon à ce que les ordinateurs « nous aident à identifier et à retirer plus rapidement des contenus extrémistes ou liés au terrorisme« . Reconnaissant que la technologie ne saurait être la seule réponse, le groupe de Mountain View promet d’augmenter « de façon importante le nombre d’experts indépendants » chargés de surveiller les vidéos. « Les machines peuvent nous aider à identifier les vidéos qui posent problème, mais l’expertise humaine permet de faire la différence entre les vidéos de propagande (…) et l’information« , explique Google.
Le groupe va également collaborer avec davantage d’ONG pour filtrer les contenus, est-il précisé, ainsi qu’avec des « groupes (qui luttent contre) le fanatisme » de façon « à identifier des contenus utilisés pour radicaliser et recruter des fanatiques« . Il va aussi utiliser les techniques de publicité ciblée pour envoyer à des recrues potentielles de groupes terroristes des vidéos qui déconstruisent ces messages, dit-il encore. Google va enfin renforcer sa lutte contre les vidéos qui contiennent des propos « religieux » extrémistes ou prônant la suprématie idéologique.

Facebook, Twitter, Microsoft et YouTube dans le même bateau

Les groupes du secteur multiplient les actions de communication qui détaillent leurs engagements contre les contenus litigieux, qui nuisent à leur image. YouTube a dû faire face au printemps à un boycott d’annonceurs publicitaires, après l’apparition de certaines annonces à côté de contenus polémiques (antisémites, incitant à la haine ou faisant l’apologie du terrorisme). Google avait alors déjà annoncé le renforcement de ses contrôles. Facebook a publié lui récemment un texte détaillant ses actions contre la propagande terroriste, largement similaires à celles de Google, alliant intelligence artificielle et recrutements d’experts.
Fin 2016, Facebook, Twitter, Microsoft et YouTube ont annoncé la création d’une base de données commune rassemblant les « empreintes digitales numériques » de certaines images ayant été retirées de l’une ou l’autre de leurs plateformes.

 

Auteur : La Rédaction avec AFP

Google intensifie ses actions contre les contenus « terroristes »
Notez cet article

Laisser un commentaire

Gestion des Identités et des Accès : conférence 7 décembre

Journée de conférence et d’échanges sur les nouvelles tendances IAM/IAG/DAG. Un florilège de sessions enrichissantes, animées par les plus grands experts Témoignage Client d’un très large déploiement IAM La Gestion des Identités et des Accès dans le Cloud etc - Hotel Peninsula, Paris.

Info et inscription

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Avantages fiscaux d'Apple et d'Amazon : Bercy soutient les décisions de la Commission européenne

    Dans une déclaration commune, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et Mounir Mahjoubi se réjouissent des…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Expert - Collaboration entre développeurs freelances et entreprises : pourquoi les grands groupes doivent recruter un Chief Freelance Officer

    Recruter un Chief Freelance Officer ? Charles Thomas, CEO et co-fondateur de Comet, une start-up…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Black Friday : "Nous prévoyons environ 5 à 8 millions d'attaques quotidiennes de tests d'identité", Vanita Pandey, Threatmetrix

    Les identifiants personnels récupérés à partir des compromissions massives de données en 2017 laissent présager que…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

banniere_FIC2018_skycrapper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Global Knowledge_Docker_Skycraper