En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Appels d'offres en cours
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 03/06/2015
    DataCloud Monaco 2015 les 3 et 4 juin 2015

    Le salon DataCloud Monaco 2015 ce sont 2 journées réunissant plus de 1800 professionnels du…

    en détail En détail...
  • 03/06/2015
    TOP DAF du 3 au 4 juin 2015

    Un concept unique de mise en relation B to B pour : Développer un réseau…

    en détail En détail...
Nominations
  • Elis (groupe Eurazeo) : Directeur de la transformation et des systèmes d'information

    > En savoir plus
itrust-012014-leaderboard

Google coupable de violation de droit d'auteur, mais pas vraiment

gk-pave

La justice américaine vient de rendre un étrange jugement dans le procès qui opposait Oracle et Google, le premier reprochant au second d'avoir violé la licence Java avec sa machine virtuelle Dalvik.

Assignant Google en justice, Oracle avait formulé de très nombreuses plaintes, qui ont dues être réduites à quatre avant le début du procès. Google a été reconnu innocent pour deux de ces plaintes, et coupable pour une troisième : la copie verbatim de neuf lignes de code. Cependant, les jurés n'ont pas su trancher pour la quatrième plainte, sans doute la plus importante aux yeux d'Oracle : L'utilisation des API Sun (qui appartiennent désormais à Oracle) par Google constituent-elles une violation du droit d'auteur ? Pour cette question, les jurés ont déclarés ne pas savoir trancher. Et pour l'occasion, ils ont montré qu'un jury populaire n'a pas les compétences en informatique pour juger une question très technique.

Oracle s'est malgré tout déclaré satisfait par ce jugement qui fait état de la culpabilité de Google. « Oracle, les neuf millions de développeurs sous Java et toute la communauté Java remercie le jury pour le verdict sur cette phase du dossier« . Cependant Oracle ne touchera pas le milliard de dollars demandé pour dommage et intérêts, loin s'en faut. Google ne lui versera que 150 000 dollars c'est à dire rien, pour une « toute petite culpabilité », dont le juge Alsup s'est lui-même amusé: « Cela frise le ridicule de dire qu'avec neuf lignes de code on peut obtenir ne serait-ce qu'un pourcentage de recettes en dédommagement dans la mesure où Android se compose de quelque 15 millions de lignes de code.« 

En parallèle à ce procès qui a fait beaucoup de bruit, la Cour de Justice de l'Union Européenne a, elle, su trancher dans un différent similaire qui opposait SAS et WPL. Pour la CJUE les choses sont tout à fait claires : le droit d'auteur ne concerne pas les langages informatiques.

Auteur : Frédéric Mazué

DataCloud Monaco du 3 au 4 juin 2015

L’évènement européen des datacenters et du Cloud Computing : 2 journées réunissant plus de 1800 professionnels et offrant une vision complète des enjeux du marché.

Programme et inscription
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Règlement eIDAS : nouvelle ère stratégique du marché unique du numérique européen

    La nouveauté de l’année en matière de dématérialisation est certainement l’adoption, en juillet dernier, du…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Loi Consommation : nouveautés et impacts numériques sur les banques / assureurs

    Banques et assureurs : de nouvelles réglementations viennent bousculer profondément les relations avec les clients, en…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • 2015, l'année de la maturité de la gouvernance de l'information ?

    6 organisations sur 10 sont aujourd’hui engagées dans une démarche de gouvernance de l’information. Où…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
ecmfachkongress2015_Skyscraper_fr
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Pourquoi avez-vous besoin d’un plan de récupération après sinistre ?En cas de perte de données,…

    > Voir le livre
  • Adopter un Cloud privé as a service, ou « Datacenter extension », hébergé sur des infrastructures externes…

    > Voir le livre
Skyscraper
x
Newsletter Solutions numériques

Restez informé. L’abonnement à
la newsletter est gratuit.

Inscrivez-vous