En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 30/01/2018
    3e édition du Congrès des DSI

    La troisième édition du Congrès des DSI se tiendra le 30 janvier prochain au Pré…

    en détail En détail...
  • 14/03/2018
    IT Partners, le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT

    Le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT français ouvrira ses portes les 14 et…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Référencement naturel (SEO) d'un site internet WIX
    < 6 000 €
    > En savoir plus
  • Amélioration d'un site e-commerce Woocommerce pour la vente de produit de beauté
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Solutions de téléphonie mobile pour une association existante depuis 1979
    A déterminer €
    > En savoir plus
EBRC_Trust 2017_leaderboard

Gemalto refuse l’offre d’Atos

GlobalK_Lean_pave

Gemalto refuse l’offre de rachat non sollicitée à 4,3 milliards proposée par Atos.

Le spécialiste de l’identité numérique avait indiqué mardi 12 décembre qu’il prendrait position d’ici le 15 décembre. C’est fait, Gemalto a annoncé mercredi 13 décembre au soir qu’il souhaitait continuer seul, alors qu’Atos lui propose un rachat à 4,3 milliards d’euros. « Gemalto est mieux positionné pour grossir seul afin de créer de la valeur sur le long terme pour toutes ses parties prenantes, en particulier ses actionnaires« , a indiqué l’entreprise dans un communiqué. Une conclusion « unanime » du Conseil d’administration.

4,3 milliards d’euros ? Pas assez

La valeur de l’entreprise est sous-estimée, « de manière significative » souligne Gemalto. L’entreprise considère que le moment choisi par Atos est « opportuniste » : « Le prix offert fait ressortir une décote de 27,4 % par rapport au plus haut du cours de l’action Gemalto sur les 12 derniers mois et une prime de seulement 3,5 % par rapport au cours moyen de l’action Gemalto sur les 12 derniers mois. L’Offre vient à un moment où Gemalto a stabilisé ses performances après une période difficile. »

Une approche amicale ? Pas vraiment

L’entreprise n’aime par ailleurs visiblement pas la façon dont Atos s’y est pris : « L’Offre d’Atos ne relève pas d’une approche amicale et coopérative. Elle n’a pas été précédée des discussions préliminaires d’usage, la divulgation de l’offre a été faite unilatéralement, et Atos a fait part de son intention de déposer une offre formelle auprès de l’AFM, et ce même en l’absence d’un accord avec Gemalto. » Pour Gemalto, cette manière d’agir illustre « une différence de culture d’entreprise entre les deux sociétés« .

L’offre d’Atos est « très amicale mais très déterminée » avait souligné le patron du groupe Thierry Breton lors de cette offre. Il avait laissé entendre que le groupe, qui a six semaines pour déposer une offre formelle d’acquisition, ne renoncerait pas à ses projets en cas de refus de la direction de Gemalto. L’OPA deviendrait alors inamicale. A suivre.

Auteur : Juliette Paoli

Gemalto refuse l’offre d’Atos
Notez cet article

Laisser un commentaire

L’intelligence Artificielle, une vraie rupture en Cybersécurité

L'IA ne révolutionne pas seulement la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, elle redéfinit les règles du jeu pour l'ensemble des acteurs de la sécurité. Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Découvrez le livre blanc de 30 pages de iTrust

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 25 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • APPLE DOIT CHANGER SA POLITIQUE COMMERCIALE, SELON L'ASSOCIATION DE CONSOMMATEURS HOP

    (AFP) -interview de Samuel Sauvage, président et co-fondateur de l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée),…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • "Le SD-Wan va devenir une tendance significative cette année", David Hughes - Silver Peak

    En ce début de nouvelle année, David Hughes, PDG et fondateur de Silver Peak, revient…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Les JO de Pyeongchang déjà la cible de cyberpirates

    (AFP) Les organisations associées aux jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, qui débutent le 9 février,…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

Ixia_RGPD_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • L'intelligence Artificielle, vraie rupture en cybersécurité

    > Voir le livre
  • Préparation au règlement général sur la protection des données (RGPD)

    > Voir le livre
Primobox_Demat RH_skycraper 1