En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 12/10/2016
    Convention USF 2016

    L’écosystème SAP se donne rendez-vous à la Convention annuelle de l’USF, les 12 et 13…

    en détail En détail...
  • 04/10/2016
    Microsoft experiences’ 16

    Pour sa dixième édition, l’événement Microsoft tech-days se transforme et devient Microsoft experiences’ 16. Deux…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Mise en place d'un CRM/ Gestion commerciale pour 2 utilisateurs
    A determiner €
    > En savoir plus
  • Renouvellement de mobiles et de solution de téléphonie
    > En savoir plus
  • Création de site Internet vitrine ( Bar à cocktail)
    < 1 000 €
    > En savoir plus
Mcnext_Mozzaik365_banniere leaderboard

F1 un système de base de données géant signé Google

Assises 2016_pave

Comme tous les géants de l'Internet, Google rencontre des difficultés pour gérer de façon fiable de très gros volumes de données. Jusqu'à présent, AdWords, qui est au cœur du système publicitaire de Google, s'appuie sur MySQL. Cependant Mountain View a entrepris de développer en parallèle son propre système de données.

Il s'agira d'un système de base de données relationnelles compatible SQL, s'appuyant sur un système de stockage distribué. La tolérances aux fautes est crucial pour Google et le système sera capable de faire de la réplication de données non pas « simplement' entre serveurs, mais entre datacenters.

Ce système de stockage distribué s'appelle le Google Spanner. Il s'agit d'une architecture de stockage/réplication capable de gérer plusieurs milliers de centre de données et plusieurs millions de serveurs. Au total c'est un exaoctet (10 puissance 18) de données qui peut être traité.

« Avec F1, nous avons construit un système hybride qui combine l'évolutivité, la tolérance de panne, le partitionnement dynamique, et tout cela à un coût bien inférieur, comparable aux systèmes « NoSQL » tout en conservant la facilité d'utilisation, les habitudes et la sécurisation que l'on attend d'une base de données relationnelle.  » explique Google.

Plus d'informations : le document de présentation de Google

Auteur : Frédéric Mazué

Notez cet article

Laisser un commentaire

Sondage

La sécurité informatique est-elle une priorité, pour votre direction générale?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Messageries chiffrées : la France et l'Allemagne demandent un encadrement juridique

    Les ministres de l'Intérieur français et allemand ont demandé mardi à la Commission européenne d'encadrer…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • La France championne de la sécurité informatique

    Frédéric Pierre, DG d'Avencis Le directeur d’Avencis qui édite des solutions pour gérer et contrôler…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Malwares : 30 % d’attaques en plus au mois d’août

    Selon le rapport mensuel de Check Point, qui scrute chaque mois les tentatives d’attaques informatiques,…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
elo_congres1810_skyscrapper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • DevOps est un mot formé de la contraction du mot « développement » et du…

    > Voir le livre
  • Une très grande majorité des grandes entreprises ont recours aux services partagés : lestrois-quarts des…

    > Voir le livre
Assises 2016_leaderboard