En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Appels d'offres en cours
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 07/10/2015
    Convention USF

    Comme chaque année, le club des utilisateurs francophone de SAP fait son salon, Le fil…

    en détail En détail...
  • 30/09/2015
    Les Assises de la sécurité

    Sous le Haut Patronage de SAS le Prince Albert, l'événement référent des décideurs en cybersécurité…

    en détail En détail...
SuperBanner_DocXtractor_fr

Droit d'auteur : une nouvelle fois, le juge donne tort à Oracle

GData_pavé

Après avoir été catégorique en ce qui concerne la copie de neuf lignes de code, le juge William Alsup vient de donner une nouvelle fois tort à Oracle, au sujet de l'usage d'un ensemble de 37 APIs Java par Google.

Pour le juge, qui possède de solides notions d'informatique, et qui est même développeur, les choses sont très claires : « lorsqu'il n'y a qu'une façon d'exprimer une idée ou une fonction, tout le monde peut le faire et personne ne peut monopoliser cette expression« .

Une nouvelle fois Oracle est donc débouté, dans un procès qui tourne à la débâcle. Le juge a bien tenu à préciser que le droit d'auteur est toutefois quelque chose qui existe. Mais que cela ne s'applique pas dans le cadre de ce procès:  « Cela ne signifie pas que toutes les API de Java sont ouvertes à tous sans licence. Cela ne considère pas non plus que la structure, la séquence et l'organisation de tous les programmes informatiques puissent être volés. Cette décision porte sur les faits spécifiques de cette affaire, les éléments reproduits par Google étaient ouverts à tous selon la loi sur les droits d'auteur« .

Pour Google ce jugement a été « une bonne journée pour l'innovation« . Très mécontente, la société Oracle a annoncé son intention de faire appel de ce jugement.

Auteur : Frédéric Mazué

Sécuriser les mobiles

Grâce à toute une gamme de fonctions intelligentes et centralisées – notamment antivirus et protections antivol - MDM permet à votre entreprise de gérer vos appareils mobiles sous iOS ou Android de façon sûre et efficace.

Télécharger le livre blanc de g-data
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Dématérialisation en droit des assurances : quand la lettre recommandée électronique s'invite

    Un décret du Premier ministre Manuel Valls adopté le 29 décembre 2014 vient d’inscrire dans…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • « Les automobiles sont des ordinateurs sur 4 roues » : les menaces de l’Internet industriel

    Mi-juillet deux chercheurs en cybersécurité américains ont révélé des failles majeures dans le système animant…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • BYOD: 61 % des salariés font confiance à leur employeur pour préserver leurvie privée

    De plus en plus de tâches professionnelles sont effectuées à l'aide de terminaux mobiles personnels,…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
LesAss_15ans_300x250_v2bis
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Le tour de la question dans ce dossier de 24 pages, élaboré par la rédaction…

    > Voir le livre
  • Selon une enquête récente menée par la Harvard Business Review, 80% des dirigeants se déclarent…

    > Voir le livre
aruba-skycraper
x
Newsletter Solutions numériques

Restez informé. L’abonnement à
la newsletter est gratuit.

Inscrivez-vous