En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 20/03/2018
    Mobility Meetings, toutes les solutions mobiles

    Lancement d’un nouveau salon Mobility Meetings, qui aura lieu à Cannes les 20, 21 et…

    en détail En détail...
  • 12/03/2018
    7ème édition de Big Data Paris

    Le congrès Big Data Paris se tiendra les 12 et 13 mars 2018 à Paris…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site vitrine pour une rédactrice Web
    < 3 000 €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour une boutique physique de produits BIO
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour un opticien
    < 1 000 €
    > En savoir plus
GlobalK_GDPR _leaderboard

Washington veut limiter le visa de travail H-1B, surtout utilisé par les entreprises technologiques

Primobox_Demat RH_pave 2

L’administration américaine a annoncé début avril une nouvelle série de mesures pour limiter le programme de visas d’immigration de travail H-1B, surtout utilisé par les entreprises technologiques, afin de lutter contre les « abus » et les discriminations visant les travailleurs américains.

Le visa H-1B, qui s’applique aux scientifiques, ingénieurs, programmateurs informatiques et à certains emplois spécialisés, programme plébiscité par la Silicon Valley, est l’une des cibles du gouvernement de Donald Trump dans le cadre de sa lutte anti-immigration. Les services de l’immigration (US Citizenship and Immigration Services, USCIS) ont assuré qu’ils allaient prendre « de multiples mesures pour prévenir et détecter les fraudes et abus dans les visas H-1B« . « Le programme de visa H-1B devrait aider les entreprises américaines à recruter des ressortissants étrangers hautement qualifiés lorsqu’il y a une pénurie de travailleurs qualifiés dans le pays« , a estimé l’agence. « Toutefois« , explique l’USCIS, « de trop nombreux travailleurs américains qui sont qualifiés, volontaires et qui méritent de travailler dans ces domaines ont été ignorés ou injustement désavantagés« .

L’Amérique d’abord

Dans la ligne de la politique de l' »Amérique d’abord » impulsée par le président américain, les services d’immigration affirment qu’ils vont adopter une « approche plus ciblée » dans leurs visites aux entreprises qui « abusent » du programme au détriment des Américains. Peu de temps avant cette annonce, la nouvelle administration avait émis des directives obligeant les employeurs à démontrer que les emplois qu’ils proposent, notamment dans la programmation informatique, requièrent des compétences spécifiques qui nécessitent l’embauche d’un travailleur étranger. Le ministère de la Justice a également mis en garde les entreprises contre tout « détournement du visa H-1B dans le but de discriminer les travailleurs américains« . Ces derniers « ne doivent pas être défavorisés et le ministère est pleinement déterminé à enquêter et à poursuivre » les entreprises qui
contreviendraient aux nouvelles directives, a expliqué le ministre adjoint de
la Justice, Tom Wheeler.
Les mesures annoncées interviennent au moment où les Etats-Unis ouvrent l’attribution annuelle des quelque 85 000 visas H-1B qui s’arrachent chaque année par les sociétés spécialisées dans les nouvelles technologies. Ce programme est dans le collimateur de Donald Trump, et le porte-parole de la Maison Blanche a laissé entendre que le président pourrait s’y attaquer dans le cadre d’une réforme plus large de l’immigration.

 

Auteur : La Rédaction avec AFP

Washington veut limiter le visa de travail H-1B, surtout utilisé par les entreprises technologiques
Notez cet article

Laisser un commentaire

Sondage

RGPD : ETES-VOUS PRÊT ? Le Règlement Général sur la Protection des Données entre en application le 24 mai 2018.

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • APPLE BAISSE DE 50 DOLLARS LE PRIX DE LA BATTERIE DE L'IPHONE

    Après la révélation du bridage caché des des iPhone 6, 6S et SE, Apple a…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Tribune - Le digital learning, pilier du télétravail

    Comment l'entreprise peut soutenir les salariés, afin qu'ils puissent, en toute autonomie, maîtriser les différents…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • RGPD : les entreprises manquent de contrôle sur les services Cloud RH et marketing

    Le "Netskope Cloud Report" de février 2018, qui fait le bilan de l'utilisation des services…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

GlobalK_GDPR _skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
GlobalK_GDPR _skycraper