En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 29/03/2017
    Documation 2017, les 29 et 30 mars

    Documation 2017 fera la part belle au « Digital Workplace »,selon l’angle de la sécurité, de la mobilité, du…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Site E-commerce dans la vente d'objets d'art en Martinique
    <40 000 €
    > En savoir plus
  • Amélioration d'un site E-commerce PrestaShop
    2000 €
    > En savoir plus
  • Mise en place d'une solution de GED pour 3 utilisateurs
    A déterminer €
    > En savoir plus
Iron Mountain_RAP_leaderboard

Saint Gobain expérimente depuis juin le bulletin de paie clarifié

elo_processur pointe_pave

Saint-Gobain fait partie des entreprises pilotes qui ont accepté d’expérimenter la mise en place du nouveau bulletin dès le 1er semestre 2016, avant sa généralisation obligatoire au 1er janvier 2017 pour toutes les entreprises de plus de 300 salariés, puis en 2018 pour toutes les autres. C’est Cegedim SRH qui distribue depuis juin dernier les bulletins de paie au nouveau format clarifié pour plus de 3 000 salariés du groupe.

Saint-Gobain et Cegedim SRH, son partenaire dans la gestion de la paie depuis 2009, ont pris une part active au groupe de travail piloté par Jean-Christophe Sciberras, DRH France de Solvay, ancien président de l’Association Nationale des Directeurs de Ressources Humaines (ANDRH), et qui a été mandaté par le gouvernement pour établir, avec l’appui d’un groupe de travail, des propositions concrètes visant à rendre le bulletin de paie à la fois lisible et intelligible. Ses recommandations ont servi de base à la clarification du bulletin de paie.

Cette mesure, entrée en vigueur par le décret et l’arrêté du 26 février 2016, s’inscrit dans la démarche de simplification administrative initiée par l’Etat. Elle vise à donner davantage de visibilité aux salariés sur leurs cotisations et celles de leur employeur, en les regroupant par catégories de risques (santé, vieillesse, famille, chômage).  » C’est une clarification qui ne modifie en rien les règles de calcul de la paie mais vise à mieux agréger les lignes de cotisations salariales et patronales, dans un souci de lisibilité. Etre force de proposition sur ce sujet s’inscrit dans notre philosophie et nous permet d’aborder sereinement la généralisation du bulletin clarifié à tous les salariés du Groupe en France. D’autant que les délais d’application sont courts et que la phase obligatoire coïncidera au 1er janvier 2017 avec le démarrage simultané de la phase 3 de la DSN « , souligne Thierry Gallarotti, directeur général de Saint-Gobain Services RH France.

3 000 salariés du groupe concernés

Les équipes développement et métier de Cegedim SRH ont concouru à l’élaboration d’un nouveau standard de bulletin de paie, intégrant la refonte des agrégats voulue par l’Etat et les paramétrages propres à Saint-Gobain. Ce bulletin a pu être expérimenté dès la paie de ce mois de juin auprès de 3 000 salariés du groupe en France. « Nous avons obtenu le résultat escompté et les équipes de Cegedim SRH ont été très disponibles, à l’écoute de nos besoins spécifiques », soutient Thierry Gallarotti.

« Ce projet très stimulant, qui prolonge une collaboration entamée il y a sept ans, illustre notre flexibilité dans l’accompagnement de nos clients, face aux mutations de l’environnement RH. La mise en place réussie du bulletin de paie clarifié sur un périmètre très important est un vrai motif de satisfaction. Le fait d’avoir constitué une équipe dédiée et participé aux travaux préparatoires, avant même la publication de l’arrêté, nous a permis d’ajuster nos outils et d’anticiper les difficultés éventuelles. Il faut préparer ce changement dès maintenant au sein des entreprises », indique Vincent Grare, responsable de l’équipe Standard chez Cegedim SRH.

Auteur : Juliette Paoli

Notez cet article

Laisser un commentaire

Un service RH zéro papier, grâce à la signature électronique

La méthode pour y arriver. Contrainte, bénéfice, ROI de la dématérialisation des 35 documents les plus utilisés dans un département RH.

Lire le livre blanc

Sondage

La volonté de développer le Numérique doit être un critère pour le choix du Président de la République ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Juridique - Droit à la déconnexion : la charte informatique comme outil de régulation ?

    Depuis le 1er janvier 2017, tout salarié bénéficie d’un droit à la déconnexion en application…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • 6 critères fondamentaux pour choisir une solution d'archivage électronique à valeur probante

    Vous avez franchi le cap de la dématérialisation et vous réfléchissez maintenant à une solution…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • la fonction RH est de plus en plus associée à la définition de la stratégie digitale de l’entreprise

    Digitalisation des ressources humaines : une accélération des projets dans une stratégie globale de l'entreprise, selon le…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
Iron Mountain_RAP_skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
Iron Mountain_RAP_skycraper